© Helena Hermanns

(Relaxnews) – Instagram, l’une des plateformes les plus utilisées pour le partage d’images et de vidéos, semble enfin prête à se doter d’un outil de portabilité des données.

Les temps sont durs pour les réseaux sociaux qui font face à la méfiance des utilisateurs face à la gestion de leurs données personnelles. Le réseau Facebook est notamment dans la tourmente, associé à un scandale politique impliquant le vol de données d’utilisateurs.

La politique de traitement des données d’Instagram (qui appartient à Facebook) est également scrutée de près. Le 11 avril, TechCrunch a publié un article évoquant des risques possibles pour les utilisateurs actifs, en parlant de « données piégées par l’absence d’un outil de téléchargement ».

« Il est difficile d’effacer son compte Facebook (#DeleteFacebook) sans avoir d’alternative sérieuse, mais il est au moins possible d’exporter toutes ses informations. Cette option n’existe pas sur Instagram », lit-on dans l’article. « L’absence de portabilité de données laisse l’utilisateur à la merci des décisions et des réglementations d’Instagram. Cela peut conduire à des risques pour l’utilisateur, contraint de recourir à une application tierce qui lui demandera son mot de passe ».

Un porte-parole d’Instagram a aussitôt réagi : « Nous mettons actuellement au point un nouvel outil de portabilité des données. Vous pourrez bientôt télécharger une copie de ce que vous avez publié sur Instagram, photos, vidéos et messages compris ». L’entreprise donnera plus d’informations lorsque la fonctionnalité sera prête.

Pour le moment, les utilisateurs d’Instagram qui ont choisi l’option « Sauvegarder les photos d’origine »  disposent automatiquement d’une copie de ce qu’ils publient dans un album spécial. Il est cependant impossible de sauvegarder des photos (les siennes ou celles publiées par d’autres), des messages, des commentaires ou des followers.

Ouvrir l’accès aux données n’est pas idéal pour l’entreprise mais nécessaire si celle-ci veut respecter la loi sur la protection des données (European GDPR) qui requiert la portabilité des celles-ci. Cette loi adoptée le 27 avril 2016 concerne également l’exportation de données personnelles en dehors de l’UE. Elle sera applicable le 25 mai 2018.

Pour le moment, pas de mouvement #DeleteInstagram, mais un nombre croissant d’utilisateurs revendiquant le droit au contrôle de leurs données personnelles et de l’archivage de celles-ci.

source AFP-Relaxnews