© kajakiki / IStock.com

(Relaxnews) – La fréquentation touristique de la façade méditerranéenne a reculé entre 2 et 8% au cours du mois de juillet, rapporte le cabinet Protourisme dans son premier bilan de la saison estivale. 

Marqué par une nouvelle vague de canicule, le mois de juillet n’a pas pour autant été bénéfique à la côte d’Azur et au reste du littoral méditerranéen. D’après les chiffres recueillis par Protourisme, qui agglomère les résultats aussi bien des chaînes que des indépendants, le nombre de nuitées a reculé dans tous les territoires de la Méditerranée, à commencer par la Corse et le Var. Les hébergements, que ce soit les campings ou les villages vacances, qui n’offrent pas une proximité immédiate avec la grande bleue ont été particulièrement boudés par les vacanciers, puisque le différentiel avec 2018 peut dépasser les 10% selon les endroits. 

Pourtant, le bilan de fréquentation du mois de juillet est au vert, avec une hausse de 3% des nuitées, en comparaison à la même période en 2018. Les estivants ont en fait préféré les grandes étendues de sable de la façade atlantique, de la Bretagne ou de la Normandie. La fréquentation est en effet en progression entre 3 et 6%. 

Toutes régions confondues, la location meublée entre particuliers ressort grande gagnante de ce mois de juillet, avec une hausse des nuitées de 7%. Ce sont les adresses dites « premium » qui ont surtout eu du succès. Car la fréquentation des campings haut de gamme a augmenté de 4% et celle de l’hôtellerie de 2%. 

source AFP-Relaxnews