© Stéphane Kossmann

(Relaxnews) – L’Hôtel de Crillon rouvrira ses portes le 5 juillet prochain, après une vaste campagne de rénovation amorcée il y a plus de quatre ans. Un événement pour l’établissement d’exception, qui se dotera, pour la première fois de son histoire, d’un spa – le Sense, A Rosewood Spa – unique en son genre. Sophie Demaret, directrice du spa et des boutiques, nous ouvre les portes de ce nouveau sanctuaire de la beauté et du bien-être, et présente l’ensemble des services qui seront proposés aux clients du Crillon. Rencontre.

Relaxnews : A quand remonte l’idée d’un spa au Crillon ?
Sophie Demaret : Je ne saurai pas dire… Néanmoins, aujourd’hui, aucun palace n’ouvre sans un spa, dans la mesure où l’expérience client dans un hôtel passe également par le spa. C’est vraiment une grande nouveauté, car il n’y en avait pas avant à l’Hôtel de Crillon.

Vous parlez de palace. Est-ce que la présence de ce spa peut justement permettre d’obtenir la distinction Palace ?
Tout à fait. L’idée est aussi de viser ce label.

Quels équipements seront proposés ?
Nous avons une piscine, réservée aux clients de l’hôtel, qui fait quatorze mètres de long sur quatre de large, avec une décoration très reposante. Elle invite d’ailleurs plus à la relaxation qu’à la nage. Sur le même niveau, au -1, il y a également un studio fitness de 50m², accessible pour les clients de l’hôtel.

Est-ce que des services seront disponibles pour la clientèle extérieure ?
Oui, au niveau du spa et des soins, qui seront eux accessibles pour les clients extérieurs et les clients de l’hôtel, nous allons travailler avec deux marques partenaires : EviDenS de Beauté pour le visage, et Maison Caulières pour le corps. On a choisi des marques de niche françaises. La première est d’inspiration japonaise, avec une gamme pour peaux sensibles et anti-âge, qui est également axée sur le plaisir et le réveil des sens. La seconde est spécialisée dans les huiles végétales naturelles, et nous aurons quatre protocoles de soins pour le corps, qui seront adaptés à chaque saison.

Quelle sera l’atmosphère de ce spa ?
Deux décorateurs y ont travaillé. On doit le design du rez-de-chaussée à Tristan Auer et celui du niveau -1 à Chahan Minassian. Les lignes sont assez épurées au rez-de-chaussée, alors qu’on trouve de grands fauteuils au -1 avec une décoration basée sur des camaïeux de bleu et de vert. Si les deux espaces sont très différents, ils invitent vraiment à la détente et à la relaxation.

Est-ce que le Crillon proposera d’autres services beauté ?
Oui. Avant de rentrer dans le spa, il y a un espace homme imaginé par Tristan Auer, très masculin et très chic. Celui-ci sera constitué d’un salon cireur par Devoirdecourt pour l’entretien des souliers, mais aussi de la maroquinerie, et d’un espace barbier porté par la Barbière de Paris. Ces services seront proposés à la clientèle locale et extérieure.

Il s’agit d’une offre très masculine. Pourquoi ce choix ?
C’est quelque chose qui est unique, qui n’existe nulle part ailleurs. Nous avons souhaité mettre en place pour cette clientèle homme un lieu où ils pouvaient se retrouver. 

Est-ce que les femmes auront également leur espace ?
Oui, il y a un espace coiffure, qui leur est plus adressé. L’espace homme sera situé avant la réception du spa. Après cette réception, il y aura, à l’entrée d’un long couloir, deux salons de coiffure David Lucas, avec notamment une cabine privative. Les clients pourront bénéficier de soins particuliers et de la propre gamme de produits de David Lucas. L’équipe sera composée de quatre personnes, trois pour la coiffure et une pour la manucure. Pour le vernis, on travaillera d’ailleurs avec Kure Bazaar, qui est une marque française à 85% naturelle avec des couleurs magnifiques.

Selon vous, qu’est-ce qui permettra au spa du Crillon de se démarquer ?
Dans un premier temps, le fait de proposer des marques de niche. Au-delà des marques et des prestations proposées, ce sont aussi les deux univers imaginés Tristan Auer et Chahan Minassian, qui sont très différents. C’est la première fois que je vois un spa avec deux univers différents. Il y aura également des soins qui prendront la forme de remèdes de grand-mère, et à côté de ça des soins qui s’appuient sur des nouvelles technologies. Une association entre tradition et modernité.

A quelques jours de l’ouverture, est-ce que tout est prêt ?
Oui, il reste juste des petits détails à finaliser avant l’ouverture. Ce qui est tout à fait normal. Mais l’équipe est déjà en place, et tout sera prêt le jour J.  

source AFP-Relaxnews