Important en défense et efficace en attaque Loïc Gigant est un grand artisan de la victoire du GET Vosges.
© Jordane Rommevaux

S’il fallait remporter un match pour se relancer, c’était certainement celui-là ! Après une première mi-temps difficile, les hommes de Laurent Mathis ont parfaitement renversé la tendance et su l’emporter face à une formation de Lorient, qui réalise un début de saison quasiment parfait. Le GET Vosges décroche sa 6e victoire de la saison (71-65), qui pourrait enfin lancer sa saison.

Le match

Dès le début de la rencontre, dans un Palais des sports spinaliens bien remplie, le GET Vosges affichait un jeu séduisant et surtout sérieux, en défense comme en attaque (10-4, 5e minute de jeu). Malgré tout, la faiblesse du niveau ne tardait pas à réapparaître puisqu’il ne faudra qu’une minute pour voir Lorient revenir au score (10-9). C’est logiquement que les deux formations se neutralisaient dans ce premier quart-temps (16-16).

Parfaitement en rythme, le GET Vosges allait perdre de sa superbe dans les premières minutes du second acte (16-21, 12e), au profit de Lorientais décomplexés qui semblaient facilement prendre leurs marques (22-30, 17e). Mais les hommes de Laurent Mathis se reprendront au meilleur moment, pour ne compter finalement qu’une unité de retard à la pause (33-34).

Rien ne semblait perdu dans cette partie, bien au contraire. Si Lorient semble au-dessus physiquement, le courage et la solidarité collective des Spinaliens semblent porter leurs fruits. Ce troisième quart-temps sera un basculement du match, d’abord dans le courage de suivre la cadence de son adversaire (38-29, 25e), avant de reprendre le contrôle de la partie et de commencer sérieusement à inquiéter les visiteurs (51-45), grâce au capitaine Loïc Gigant ou à un Massé Doumbé en forme.

L’avance du GET Vosges n’aura jamais été aussi grande. Les Vosgiens réussiront-ils à la conserver ? Ils feront tout pour y parvenir puisque le 4e quart-temps confirmera les efforts entrevus dans le 3e (58-50, 35e). Et le money-time sera parfaitement maîtrisé (63-55, 37e), pour décrocher une victoire plutôt méritée (71-55).

Les stats

Outre la victoire, on retiendra de ce match l’importance du collectif et surtout l’excellente performance individuelle du capitaine Loïc Gigant (16 points, 11 rebonds, 5 passes), ou encore celle de Massé Doumbé (11 points, 6 rebonds).