Un nouveau magasin à découvrir pour la CDHV.

Depuis 32 ans, la Confiserie des Hautes Vosges est devenue leader sur le marché des gourmandises 100 % vosgiennes. Bonbons des Vosges, cacahuètes grillées, croquantes,… l’établissement est surtout le plus visité de France dans le domaine de l’agroalimentaire. Entrez dans un univers de gourmandise !

L’ambiance est chaleureuse et moderne. Une bonne odeur de sucre cuit et de caramel embaume la pièce. Une chose est certaine, tout est fait pour que le moindre visiteur se sente à l’aise, qu’il ait la volonté de découvrir comment on confectionne des bonbons vosgiens et surtout qu’il puisse les déguster.

La Confiserie des Hautes Vosges fête son 32e anniversaire en 2018. L’occasion pour cette entreprise familiale, qui ne passe pas inaperçu dans le monde de la confiserie, de rénover son magasin et d’agrandir ses locaux.

« Notre entreprise a besoin d’avancer avec son temps, c’est en faisant ce constat que nous avons refait notre site internet en 2017 et que le début d’année 2018 a coïncidé avec la rénovation de notre magasin. Une modernisation indispensable qui nous a permis d’augmenter sensiblement la surface de vente en agrandissant le magasin, ce qui nous permet une meilleure fluidité dans les rayons et, bien sûr, plus de place pour présenter nos articles à la vente », explique Fabienne Picard, gérante de l’enseigne, avec son cousin Pascal et sa cousine Nathalie.

Avec 230 000 visiteurs sur la seule année 2017, la Confiserie des Hautes Vosges est la première entreprise la plus visitée de France, dans le domaine de l’agroalimentaire et la cinquième, toutes catégories confondues. Une fierté qui prouve la renommée de l’entreprise et qui récompense son travail, sur plusieurs générations.

Installée à Plainfaing, l’entreprise a été créée par la fratrie Claudepierre. Jean-Marie, Bernard et leur sœur Marie-Jeanne ont su perpétuer la tradition de la fabrication artisanale des véritables bonbons des Vosges. Reprise par leurs enfants respectifs, Fabienne, Nathalie et Pascal, l’entreprise entend pérenniser son activité en proposant des bonbons dans la pure tradition d’antan.

Un mélange de tradition et de gourmandise, dont la qualité des produits fait sa renommée auprès des nombreux visiteurs. En travaillant les huiles essentielles, les arômes naturels et les matières premières, avec des produits de proximité comme le sucre de betterave d’Erstein, ou encore du sirop de glucose de maïs de Marckolsheim, la Confiserie des Hautes Vosges fait partie des quatre fabricants lorrains à avoir obtenu l’indication géographique protégée, pour la Bergamote de Nancy (IGP).

Outre ses grands classiques bonbons des Vosges, l’entreprise vosgienne propose 35 sortes de bonbons qui jouent avec de subtiles et rares senteurs : bourgeons de sapin, eucalyptus, myrtille, framboise, coquelicot, mirabelle, cacahuète, noisette et amandes grillées, mais aussi la fameuse bergamote de Nancy. Autre originalité, les brisures de bonbons vous seront également proposées sous forme de sachets et dosettes, notamment pour préparer des infusions savoureuses. Des gourmandises à découvrir à Plainfaing, pour le plaisir des papilles.

Visites tous les jours, sauf les dimanches et jours fériés, de 10 h à 12 h et 14 h à 18 h.

Pour les visites individuelles, pas de réservation requise

Pour les groupes, sur réservation de préférence au 03 29 50 44 56

www.cdhv.fr

CDHV toujours présent au Salon de l’Agriculture

Tout comme la Charcuterie Pierrat, l’Ermitage, ou encore les bières de la Madelon de Dommartin-lès-Remiremont, la Confiserie des Hautes Vosges (CDHV) est bel et bien présente, cette année encore, au Salon de l’Agriculture de Paris. Présente depuis 15 ans, l’entreprise vosgienne occupe un stand de 30 m2, au cœur du Salon. « Il est devenu indispensable pour nous, car c’est une excellente vitrine nationale. Ca nous fait une belle promotion et ça fait connaître le territoire et ses ressources également », explique la gérante, Fabienne Picard.

Jean-Marie Claudepierre promu Chevalier de la Légion d’Honneur

Honoré pour son travail en tant que président-fondateur de la Confiserie des Hautes Vosges, Jean-Marie Claudepierre a fait partie de la promotion du 30 décembre 2017 de la Légion d’Honneur. Une belle distinction pour celui qui fête ses 54 ans de service, qui intègre les six nouveaux Chevaliers de la promotion du travail. Il succède à Valérie Thill, la fondatrice de la chocolaterie du même nom, honorée en 2016.