Très importante victoire du Gamyo Epinal contre Bordeaux.
© So'Photos

« Celle-là, elle fait du bien » soufflaient les supporters du Gamyo Epinal, ce dimanche soir, après la victoire de leur club contre l’un des ténors du championnat de Ligue Magnus : Bordeaux, coaché par un certain Philippe Bozon, ex-entraîneur du Gamyo.

Restant sur deux défaites consécutives, contre Grenoble (4-1) et à Nice (6-3), les hommes de Brad Gratton se devaient d’afficher une meilleure cohésion et de viser la victoire, contre les Boxers de Bordeaux. Un message qui était parfaitement passé dans le vestiaire spinalien puisque, dès la première minute de jeu, c’est Ryan McDonough qui ouvrait la marque pour les locaux (1-0).

Une parfaite mise en jambes qui sera confirmée par Florian Sabatier, trois minutes plus tard (2-0). Malgré tout, les coéquipiers de l’ex-capitaine spinalien Maxime Moisand, toujours très apprécié dans la patinoire de Poissompré, réagiront par le biais de Labelle (6e).

Et le score ne bougera plus jusqu’à l’entame de la seconde période (2-1). Parfaitement soutenus par un public venu en nombre, les locaux continuaient à pousser. Mais, ils se feront surprendre par le collectif bordelais, qui profitera de sa supériorité numérique pour égaliser par Hughesman, après 40 secondes de jeu (2-2).

Et Labelle ajoutera une unité pour offrir l’avantage à Bordeaux à la 26e minute de jeu (2-3). Un but qui n’assommera par les hommes de Brad Gratton, bien au contraire. Ces derniers égaliseront, près une minute plus tard, par Matt Carter (3-3), avant de reprendre l’avantage par Robin Soudek (31e).

C’est avec un avantage minime que les Gamyo reviendront sur la glace pour le dernier tiers-temps (4-3). Mais, les Spinaliens appliqueront un jeu solidaire qui leur permettra de conserver leur cage inviolée et de l’emporter.

Une victoire importante, qui relance le Gamyo Epinal, d’autant que le coach spinalien a fait tourner dans le but puisque le jeune Isaac Charpentier a joué deux des trois tiers-temps de la rencontre, avec brio.