Jan Plch vise la montée en D1 sous 3 ans.
© EHC Photos - Pascal
- Publicité -MFXF_mini-468×60

Les Dauphins, la finale de Ligue Magnus, la liquidation judiciaire de la SASP Gamyo… Jan Plch a tout connu avec le club de hockey d’Epinal depuis 15 ans. Le vétéran slovaque, sacré champion de France de D3 en avril en tant qu’entraîneur-joueur de l’EHC, n’a toujours pas raccroché les patins. Il se projette avec appétit sur la saison de D2 qui s’ouvrira le 21 septembre à Wasquehal.

Jan Plch, vous avez 45 ans et vous allez entamer votre 15e saison en tant que joueur sous le maillot spinalien. Quel est le secret de votre longévité ?

Jan Plch – Le secret c’est le travail, l’hygiène de vie et la chance puisque j’ai été épargné par les blessures. J’ai bien réfléchi avant de prendre la décision de continuer à jouer. Au niveau physique je me sens apte. L’an dernier j’ai participé à tous les matchs. Après, c’est la tête qui fait la différence et je suis toujours motivé. Ce devrait être ma dernière saison en tant que joueur… normalement (clin d’oeil).

Vous êtes arrivé à Épinal en 2005. Et depuis l’histoire du club s’écrit avec la vôtre, pour le pire et surtout pour le meilleur…

J. P. C’est quelque chose d’incroyable. Épinal, c’est ma ville et mon club de cœur. J’ai connu la finale de coupe de France à Bercy en 2007 (défaite face à Angers 1-4), la finale perdue de Ligue Magnus en 2015 contre Gap. Je me souviens aussi de la patinoire provisoire sur le parking (rires). Et puis il y a eu la liquidation. Tout le monde s’est mobilisé et on a su repartir de l’avant. Le titre de champion de France de D3 en avril devant notre public, c’était quelque chose d’exceptionnel !

Quel sera votre objectif cette saison en D2 ?

J. P. Notre priorité avec Nicolas Martin est de jouer un hockey attrayant pour les supporters : un jeu technique avec de la vitesse. On a les joueurs pour. Les 7 recrues ont des références en D2 voire plus haut comme Fujerik et une bonne mentalité. L’objectif premier sera de se qualifer pour les playoffs et après, tout peut arriver. Je peux promettre qu’on aura une équipe combative, qui donnera le maximum à chaque match.

Comment voyez-vous l’avenir du hockey spinalien à moyen terme ? Et le vôtre ?

J. P. Je suis confiant pour le club car à Épinal, il y a de gros atouts : les infrastructures, les compétences, les supporters qui sont vraiment fantastiques. Si on travaille bien, on sera bientôt en D1. L’objectif c’est d’y arriver dans les 2-3 ans. A titre personnel, j’ai eu une proposition à l’intersaison pour coacher en D1 slovaque mais j’ai choisi de rester. Mon histoire avec Epinal n’est pas terminée !

Les matchs à Poissompré en septembre :

  • Jeudi 5 septembre, 20h15 : EHC – Strasbourg (D1) (amical)
  • Samedi 14 septembre, 18h05 : EHC – Colmar (D2) (amical)
  • Samedi 28 septembre, 18h : EHC – Châlons-en-Champagne (2e journée de D2)

Jan Plch en bref :

  • Né à Liptovsky Mikulas (Slovaquie)

  • 45 ans

  • Débuts professionnels en élite slovaque : 1993-1994,

  • Champion de Slovaquie, meilleur buteur et meilleur pointeur avec Zvolen en 2000-2001

  • 410 matchs de championnat (Ligue Magnus + D3) avec Epinal : 702 points

  • 492 points en 356 matchs de Ligue Magnus (2005-2016)

  • 210 points en 54 matchs de D3 (2016-2019)

  • Meilleur passeur de Ligue Magnus (2010-2011)