Le 4e opus de Men In Black à retrouver au cinéma.

Men In Black – International :

Les hommes en noir sont de retour. Ou pas tout à fait. Bien décidé à exploiter le concept de ses licences les plus lucratives jusqu’au bout, Hollywood a décidé de ressortir Men In Black des cartons. Mais pas question d’exhumer l’agent J (Will Smith) et l’agent K (Tommy Lee Jones), dont les arcs narratifs se bouclaient très bien dans l’épisode numéro 3, pour les voir livrer un énième baroud d’honneur. La bonne idée de cet opus (au titre marketing pas très enchanteur) est de développer l’univers foisonnant découvert dans le film de Barry Sonnenfeld en 1997, puis dans quelques comics et séries animées depuis. Au contraire d’un Star Wars ressuscité pour assurer la continuité d’une saga qui avait déjà dit bien des choses, les figures tutélaires de la licence sont ici reléguées au rang d’ombres mythologiques. Les nouveaux héros et héroïnes s’appellent désormais H et M et sont incarnés par le binôme réjouissant du Marvel Cinematic Universe, Chris Hemsworth (qui a troqué le marteau de Thor pour le costume cravate) et Tessa Thomson, dont le personnage a été témoin, enfant, des agissements de la MIB sans qu’on lui efface la mémoire à grands coups de flash. On sait déjà qu’ils devront confondre une taupe qui sévit dans les rangs de l’organisation gouvernementale ultra – secrète. Au rayon des réjouissances, l’alchimie du duo n’est plus à prouver et la capacité d’autodérision d’Hemsworth (déjà hilarant en secrétaire bas du front dans la dernière itération de Ghostbusters) promet le meilleur. Ajoutons à cela de sympathiques nouvelles têtes au casting comme Liam Neeson et Rebecca Ferguson (nouvel espoir du cinéma d’action depuis qu’elle tient la dragée haute à Tom Cruise dans Mission : Impossible). Ah et Emma Thomson fait son retour aux côtés du chien Franck et des aliens coffee makers. What else ?

Un film de F. Gary Gray. Avec Chris Hemsworth, Tessa Thompson, Liam Neeson… 1 h 58. Sortie le 12 juin.

Bande annonce de Men In Black – International :

 

Roxane

Raymond est un petit producteur d’oeufs bio en Bretagne. Avec sa fidèle poule Roxane, il veille au bien-être de ses poules en leur récitant les tirades de Cyrano de Bergerac. Une belle petite vie menacée par la pression des grandes distributions qui n’hésitent pas à casser les prix. Raymond va alors tout faire pour sauver sa ferme jusqu’à faire le buzz sur internet.

Un film de Mélanie Auffret. Avec Guillaume De Tonquédec, Léa Drucker, Lionel Abelanski… 1 h 28. Sortie le 12 juin.

Bande annonce de Roxane :

 

Greta

Alors qu’elle est dans le métro new-yorkais, Frances, une jeune femme dont la mère vient de décéder, trouve un sac à main oublié sur l’un des sièges. En décidant d’aller le rapporter à sa propriétaire, la jeune femme va se lier d’amitié avec Greta, une veuve mystérieuse vivant seule. Un début d’amitié qui va vite tourner à l’obsession pour Greta, jusqu’à effrayer la jeune Frances.

Un film de Neil Jordan. Avec Isabelle Huppert, Chloë Grace Moretz, Maika Monroe… 1 h 38. Sortie le 12 juin.

Bande annonce de Greta :

 

Zombi Child

Au pensionnat de la Légion d’honneur à Paris, Fanny se lie d’amitié avec Mélissa, une jeune fille venue d’Haïti. Pour intégrer leur sororité, Mélissa va alors raconter l’histoire de son grand-père mort en 1962 puis ramené à la vie pour travailler dans l’enfer des plantations de canne à sucre. Une histoire qui va alors donner des idées à Fanny jusqu’à commettre l’irréparable.

Un film de Bertrand Bonello. Avec Louise Labeque, Wislanda Louimat, Adilé David… 1 h 43. Sortie le 12 juin.

Bande annonce de Zombi Child :

 

Permaculture, la voie de l’Autonomie

30.000 km. 10 pays. De la France jusqu’en Inde. La permaculture se développe de plus en plus et offre à ses adeptes un nouveau mode de vie plus équitable et durable. Une épopée à travers le monde pour découvrir les moyens mis en place pour agir à son propre niveau que ce soit à la campagne ou à la ville.

Un film-documentaire de Carinne Coisman, Julien Lenoir. 1 h 08. Sortie le 12 juin.

Bande annonce de Permaculture, la voie de l’Autonomie :