Le festival Macrocosmos s'invite au Girmont Val d'Ajol.
© Lilian Didier

C’est un projet original qui se prépare à Girmont-Val-d’Ajol. Dans leur jardin, Marjolaine Thouvenot et Lilian Didier accueillent la première édition du festival Macrocosmos. Multiculturel, intergénérationnel et respectueux de l’environnement, l’événement invite à la réflexion et à la convivialité.

« Il faut cultiver notre jardin ». Extraite du livre Candide ou l’Optimiste de Voltaire, l’expression à double sens colle parfaitement au projet de Marjolaine Thouvenot et Lilian Didier. Dans la commune de Girmont- Val-d’Ajol, le couple a développé un petit paradis vert, ouvert à l’expérimentation et à la découverte. Un jardin « avec un grand J », qui ne se limite pas à de simples techniques de culture et de maraîchage.

« Notre jardin a une vocation vivrière et environnementale, mais englobe aussi les domaines culturels, artistiques, philanthropiques et sociaux », indique Marjolaine, co-fondatrice de l’association Une Figue dans le Poirier. « On apprend à vivre ensemble, à créer des liens, partager des savoirs et des passions ».

Le cadre était parfait pour accueillir la première édition du festival citoyen Macrocosmos, porteur de valeurs similaires à celles de ce jardin singulier. L’idée a germé en août 2016 dans la tête des créateurs des porteurs de projet. « Avec Lilian, mon compagnon, on souhaitait fédérer deux autres associations de Girmont-Val-d’Ajol (Agir Mon Enfant et Les Jeunes Pouss’) autour d’un projet commun », explique Marjolaine.

Le but : créer un événement sensible à l’éducation positive de l’enfant, à la parentalité et à la protection de l’environnement. « Ce festival est porté par une envie de parents et de gens passionnés, qui veulent ouvrir des perspectives nouvelles pour les générations futures », indique Marjolaine.

Chaque jour, le festival développe une thématique globale. Le samedi sera mis en avant la diversité des forêts, comme enjeux de la biodiversité et de la permaculture. Le dimanche abordera les thèmes de l’enfance, de l’éducation et de la parentalité. « Nous voulons ouvrir sur une société plus respectueuse du vivant, dans laquelle les liens entre les générations sont renforcés par une communication active et bienveillante », précise Marjolaine Thouvenot.

Un rendez-vous citoyen

Des conférences, des échanges citoyens, des documentaires et de nombreuses animations pour enfants ou adultes exploreront ces différents domaines, ponctués d’interventions artistiques. A découvrir notamment, une performance chamanique proposée par Matthieu Exposito, ou un concert de Boubakar Cissoko, représentant sénégalais de l’art de la Kora.

Les animations proposées seront gratuites, avec contribution possible, afin d’attirer un large public. « Nous ne voulions pas réserver l’événement à une élite », assure Marjolaine. « L’idée, c’est d’avoir un échange possible avec des personnes en quête de changement, qui s’interrogent sur les thèmes abordés ».

Un forum d’associations regroupera également différents acteurs locaux autour de la biodiversité. « Je me suis rendue compte qu’on avait une richesse associative incroyable sur le territoire, mais que les acteurs locaux se connaissent finalement assez peu », reconnaît Marjolaine.

L’intérêt est de mettre en avant les initiatives à l’échelle des Vosges, et au delà, d’envisager de créer des événements inter-régionaux ou interdépartementaux. « Cela représenterait une force incroyable si chacun venait mettre ses compétences et ses connaissances autour d’un projet fédérateur ». Une belle note d’espoir pour les années à venir !

Festival Macrocosmos

Samedi 1er et dimanche 2 juillet

Jardin de l’association Une Figue dans le Poirier

11, les Envers 88340 Girmont-Val-d’Ajol

Entrée libre

www.macrocosmos.eu