La bise ou la poignée de main qui font des étincelles, les lèvres qui fendillent, la peau qui tiraille, les cheveux qui se dressent tout seuls, les doigts qui gonflent après le dégivrage du pare-brise… pas de doute, le mercure valse avec le zéro ; l’hiver est là ! Une saison difficile pour notre peau, notre première barrière protectrice contre les agressions extérieures.

Inutile de mettre le chauffage à fond à la maison ou au bureau, cela ne fait qu’accentuer le choc thermique et favorise l’apparition de rougeurs. En effet, le froid limite la circulation sanguine, or une fois au chaud celle-ci augmente à nouveau, apportant un flux sanguin soudain que les vaisseaux supportent parfois difficilement.

En hiver c’est toute la peau de notre corps qui réagit et se déshydrate. Alors, pour éviter les gonflements des pieds et des mains ainsi que la peau de croco, on enfile un pull tout doux (c’est bien pour la planète et le porte-monnaie) et on aide notre organisme à lutter contre le froid.

Quelques conseils :

  • Boire suffisamment, même en hiver. S’hydrater de l’intérieur se voit à l’extérieur, alors buvez entre 1,5 et 2 litres tous les jours.
  • Arrêter le tabac : une seule cigarette réduirait le flux sanguin pendant 90 minutes, limitant la circulation de l’oxygène vers la peau, ce qui détériore la qualité de la production cellulaire et rend la peau moins résistante aux agressions externes.
  • Éviter de prendre des bains ou des douches trop chaudes qui dessèchent la peau, fragilisent les cheveux et favorisent les problèmes de circulation sanguine.

À suivre, des rituels simples qui contribuent à préserver notre capital beauté.

Lèvres – stick, mon ami :

Contrairement à la peau qui produit du sébum, les lèvres n’ont aucune protection lipidique et sont directement exposées au froid. Pour conserver leur souplesse et leur douceur, il faut avoir deux réflexes :

  • mettre du baume à lèvres avant chaque sortie et renouveler l’application toutes les deux heures si vous restez au froid,
  • éviter au maximum d’humidifier ou de mordiller vos lèvres ; notre salive participe au contraire à la déshydratation et à la formation de gerçures.

Choisissez votre baume à lèvre. En septembre 2017, UFC-Que choisir a fait paraître une étude révélant que la moitié des sticks testés comportait des substances toxiques (perturbateurs endocriniens et huiles minérales cancérogènes) et des allergènes. Alors pour vous et vos enfants, lisez attentivement les compositions et privilégiez les cires et les huiles bio 100 % naturelles, sans parfums, colorants ni conservateurs.

Mains – opération protection :

Lavages à répétition, vaisselle, manipulation de détergents… les mains sont en première ligne surtout lorsqu’il fait froid. Pour les épargner, on préfère un savon au Ph neutre pour les laver. Puis, après les avoir correctement séchées, on applique systématiquement une crème hydratante. En cas de sécheresse sévère, massez vos mains généreusement avec une huile végétale bio et portez des gants en coton pendant au moins deux heures, voir toute la nuit (une méthode également très efficace pour soulager les pieds secs). Les ongles sont également sensibles et peuvent devenir cassants. Un petit massage avec une huile végétale bio (coco, amande ou olive) chaque soir a un effet protecteur et assouplit les cuticules.

Cheveux – antistatique ! 

Raplaplas ou hirsutes, nos cheveux n’apprécient pas les changements de température en hiver. Il faut donc changer nos habitudes : limiter le nombre de shampooings et de brushings, préférer un séchage doux avec un sèche-cheveux ionique et utiliser des brosses antistatiques. Pour protéger votre chevelure, soins, après-shampooings et sprays hydratants à base de karité leur redonneront tonus et brillance. Pour les pointes, un petit traitement de faveur avec des huiles capillaires, c’est toujours top. N’oubliez pas que le frottement des bonnets et écharpes ne les épargne pas, alors pour éviter de faire des étincelles, on opte pour les matières naturelles et bien chaudes comme la laine, le coton et la soie.