© Laurent Gapaillard

Pour leur 18e édition, du 23 au 26 mai, la nature se place au cœur des Imaginales. Fenêtre ouverte sur l’imaginaire et la fantasy, le festival indissociable d’Epinal et de ses images a invité les pays du Nord à nous faire rêver. 

On a beau être en mai, il semblerait que chez nous aussi, Winter is coming !Il est rassurant de constater que dans notre monde dématérialisé et fortement urbanisé, où l’imaginaire semble tenir peu de place, jamais fantasy, contes de fées, légendes, romans historiques, science-fiction, littérature jeunesse, BD ne se sont si bien portés.

300 auteurs illustrateurs venus du monde entier ont répondu présent à l’appel de cette édition et on attend plus de 40 000 visiteurs. Cette année, ce n’est pas un pays qui est mis à l’honneur mais tous les pays du Nord de l’Europe : Finlande, Islande, Suède davantage connus, ces dernières décennies, pour leurs polars. Mais il faut croire que le feu couvait sous la glace et les auteurs de SF, fantasy, fantastique ont fait une entrée discrète chez les maisons d’éditions réputées qui ne les classaient toutefois pas parmi ces genres.

Pourtant l’imaginaire des pays nordiques existe bel et bien. Il va en glacer plus d’un avec notamment les autrices islandaises Sigríður Hagalín Björndottir qui sort son premier roman L’île et Hildur Knutsdottir, écrivaine de livres d’horreur, le suédois Anders Fager également connu pour ses nouvelles et romans d’horreur et Johanna Sinisalo, autrice finlandaise de SF et de fantasy, lauréat de nombreux prix.

Le coup de cœur des Imaginales va à l’écrivain français David Bry déjà connu pour une trilogie mêlant quête initiatique et tragédie antique. Il déploie son style élégant pour décrire la fin d’une dynastie dans Que passe l’hiver, d’ores et déjà livre culte tout comme Le garçon et la ville qui ne souriait plus, livre inspiré sur Paris. Quant à la BD, elle a la part belle avec de grands noms dont notamment Grzegorz Rosiński, le père de Thorgal et son fils Piotr qui seront présents durant tout le festival.

Difficile de donner un aperçu de tout ce qui se passera aux Imaginales : conférences, débats, prix, rencontres, cosplay, body painting : le mieux est encore de venir sur place et de se laisser emporter dans les mondes imaginaires !

 

 :

 

Infos pratiques :

18e imaginales

Parc du Cours, Épinal

Accès libre

www.imaginales.fr