Matthieu Batteur et Johan Bonnet, créateurs des Petits Culottés.
- Publicité -100_468x60

Culottés les créateurs de la nouvelle marque vosgienne de couche-culotte, Les Petits Culottés ? Plutôt oui, puisqu’ils ont réussi, en quelques semaines, à devenir un modèle en termes de qualité par les Hautes Autorités de la Santé. Rencontre avec Matthieu Batteur, l’un des créateurs de la première couche écologique, en circuit court, fabriquée à Laval-sur-Vologne.

Matthieu Batteur, vous êtes le co-créateur des couches fabriquées dans les Vosges, Les Petits Culottés, qui font le buzz depuis le début de l’année 2019. Vous attendiez-vous à un tel succès ?

Matthieu Batteur C’est une grande fierté de voir que, en quelques semaines, nous avons réussi à gagner le cœur de nombreux consommateurs avec notre projet de
proposer un produit qualitatif et surtout écologique. Nous avons lancé les ventes le
7 janvier à 18 h et quatre minutes plus tard, nous avions notre premier client, une certaine Olivia (rire).

Depuis quand connaissez-vous l’autre créateur, Johan Bonnet ?

M. B. Nous nous connaissons depuis près de 13 ans car nous avons fait les mêmes études, sauf que je me suis davantage orienté vers l’aspect distribution, tandis que lui était davantage tourné vers les achats, mais dans le même univers : autour des produits de bébé. De mon côté, j’ai développé le liniment naturel, du lait bio et les lingettes à l’eau, lui était davantage tourné vers le coton bio.

Le lien avec le lancement de votre marque est donc logique.

M. B. – Oui et non car nous ne sommes pas des experts des couches. Nous avons toujours travaillé dans cet univers et ça nous a permis de voir ce qu’il manquait en termes d’offres. Nous avons, donc, décidé de créer notre entreprise en juillet 2018. L’idée était de créer un produit performant et écologique. Johan a donc recensé les fabricants de couches-culottes dans le monde et plus précisément les Européens, qui sont peu nombreux puisqu’ils ne sont que cinq.

Pensiez-vous que vous réussiriez à trouver la meilleure entreprise pour les fabriquer dans les Vosges ?

M. B. Nous n’en avions aucune idée et ça a donc été une agréable surprise de découvrir que la meilleure couche du monde était fabriquée à Laval-sur-Vologne, par l’entreprise BB Distribe.

Comment jugez-vous que ces couches sont les meilleures du monde ?

M. B. Simplement parce qu’elles sont fabriquées sans perturbateurs endocriniens, en contact avec la peau de bébé. Nous faisons faire des analyses de nos couches par des laboratoires indépendants, régulièrement. Aujourd’hui, très peu de marques concurrentes peuvent prouver qu’elles proposent un tel niveau de qualité, comme nous le faisons.

Il n’y a aucun produit chimique dans les couches que vous commercialisez ?

M. B. Notre couche utilise des matières naturelles pour remplacer les matières chimiques, notamment du bois que l’on appelle cellulose. Malheureusement, nous ne pouvons pas utiliser 100 % de matières naturelles. Les microbilles, qui gonflent au contact de l’humidité, la colle en infime quantité et les scratchs sur les côtés ne peuvent être substitués naturellement. Mais, l’un de nos impératifs est que ces éléments ne soient aucunement en contact direct avec la peau de bébé.

D’ailleurs, vous avez été désignés comme marque modèle par les Hautes-Autorités de la santé, qui ont épinglé les autres marques utilisant des produits dangereux.

M. B. – Oui, les autorités publiques ont pointé du doigt les marques utilisant des produits allergènes et les perturbateurs
endocriniens. Ils leur ont laissé deux ans pour changer leur fabrication. Nous, nous réalisons des tests toxicologiques majeurs sur les matières premières, avant, pendant et après la production, jusqu’à la qualité du carton utilisé. A la sortie d’usine, nous avons décidé de faire expertiser, chaque mois, nos couches en détail, jusqu’aux nouveaux perturbateurs endocriniens connus ou méconnus. Nous publions nos tests réalisés en laboratoire, sur notre site internet : www.lespetitsculottes.com, dans l’onglet « qualité
française ».

Vous vendez une couche fabriquée dans les Vosges, avec des produits bio.Comment réussissez-vous à avoir des prix attractifs ?

M. B. – Nous avons un abonnement à 55 euros, avec livraisons offertes. C’est sans surprise. Nous proposons un modèle en circuit court, où nous avons supprimé la totalité des intermédiaires, entre le fabricant et le client. Ca nous permet de poursuivre notre politique d’engagement écologique, tout en permettant aux clients de bénéficier de tarifs plus attractifs. Nous suivons un peu le modèle de La Ruche qui dit oui (qui permet d’acheter en circuit court auprès de producteurs, ndlr).

Vos couches sont-elles performantes ?

M. B. Bien sûr. Il faut qu’elles conservent, avant tout, leur rôle principal et nous garantissons 12 h d’absorption, ce qui est le maximum possible, pour toutes les marques. Les retours que nous avons de notre clientèle sont très bons.

Après deux mois de lancement de votre activité, êtes-vous satisfait des ventes ?

M. B. – Oui, nous comptons déjà plus de 2 000 parents qui nous ont fait confiance en s’abonnant. Nous vendons nos couches partout en France, ainsi qu’en Belgique, au Luxembourg et en Suisse. Nous nous sommes limités à cette échelle car, au-delà, nous ne respectons plus notre charte de promesse écologique. En analysant nos ventes, j’admets que nous avons une grosse concentration d’abonnés dans l’Est de la France, ce qui prouve la fierté des Vosgiens d’utiliser des couches locales.

Qu’elle est le prochain défi des Petits culottés ?

M. B. – Continuer à être performant, à satisfaire notre clientèle. Mais, notre évolution idéale, sur plusieurs années, serait d’être la première marque à proposer des couches compostables à 100 %. Et les recherches sont à 50 % de la réalisation.
Le plus difficile sera de trouver la solution pour la fermeture des couches. Nous avons très bon espoir d’y parvenir, un jour.

BB Distribe : « meilleure couche au monde fabriquée à Laval-sur-Vologne »

Le co-créateur de la marque Les Petits Culottés, Matthieu Batteur, ne tarit pas d’éloge envers son fabriquant vosgien, BB Distribe. « C’est dans les Vosges qu’est fabriqué la meilleure couche du monde et c’est pour cela que nous l’avons choisi », ajoute le directeur de la marque basée à Paris.

Une entreprise dirigée par Christiane Andrès, qui produit 3 marques de couche « maison » et une dizaine de marques de distributeurs, qui possèdent tous de bons résultats, selon 60 millions de consommateurs.

En chiffre, l’entreprise basée à Laval-sur-vologne emploie une quarantaine de personnes. Entre 300 et 600 couches sont produites à la minutes, pour 100 millions de couches par an.

La carte de France des clients Petits Culottés.