Elisabeth Charée auteure de La Saga Mougenot.
© Deyvillers Patrimoine

« La saga Mougenot, trois architectes vosgiens, 1870 à 1970 », c’est l’histoire de Vosgiens éponymes qui ont fortement marqué l’art dans le patrimoine vosgien.

Outre de nombreuses constructions à Épinal, 45 communes sont concernées, de Liffol-le-Grand à Ban-de-Sapt, en passant par Charmes, Xertigny ou Jeanménil.

Richement illustré, l’ouvrage écrit par Elisabeth Charée, originaire de Deyvillers, invite le lecteur à découvrir, l’évolution du métier d’architecte. Les bénéfices potentiels seront reversés à des associations d’histoire et de patrimoine.

Architectes de père en fils à Epinal, ils sont descendants de tailleurs de pierre. Lucien, formé à la sculpture, à l’entreprise de bâtiment et à l’architecture sur le tas, construit les premières écoles de la IIIème République.

Louis, diplômé des Beaux-Arts à Paris, architecte en chef de la ville d’Epinal, est le professionnel à succès de la Belle Epoque. Il épouse une fille de Jules Méline, homme politique vosgien, Président du Conseil (alias Premier Ministre), deux fois ministre.

Jean, architecte et urbaniste, est un expérimentateur, attiré par le mouvement des Modernes de Le Corbusier et Jean Prouvé. Il relève les défis de la Reconstruction de la Deuxième Guerre Mondiale et du Baby-Boom. Les nouveautés sont légion, plans d’urbanisme, bâtiment en série… Il élargit ses activités en Sarre et en région parisienne.

Tous trois ont marqué l’histoire du patrimoine et de l’urbanisme de 45 communes vosgiennes. Epinal est en bonne place. Ecoles, maisons bourgeoises, logements ouvriers, églises, chapelles, banques, mairies, postes, thermes, hospices, grands ensembles…, c’est plus de 4000 constructions et logements à leur actif.

Entre art et création architecturale, il célèbre les 150 ans de la naissance de la saga des architectes Mougenot dont les œuvres jalonnent notre espace urbain et rural.