L’attente a duré quasiment un quart de siècle, 24 ans exactement. Avant ces XXIIIe Jeux de Pyeongchang, il fallait remonter à 1994 pour trouver trace de la dernière médaillée olympique vosgienne, Véronique Claudel. Sacrée championne olympique à Albertville en 1992, la biathlète née à Cornimont avait obtenu deux ans plus tard le bronze aux Jeux de Lillehammer (Norvège), déjà en relais. Véronique Claudel, première et dernière médaillée olympique vosgienne jusqu’à cette année donc et la médaille de bronze décrochée par le fondeur gérômois Adrien Backscheider avec ses copains du relais français (4X10 km).
C’est évidemment le plus beau résultat des huit athlètes du Massif engagés sur ces Jeux, qui ont aussi confirmé toute l’étendue du talent de l’étoile montante du ski alpin français, le skieur formé à l’US Ventron Clément Noël. Champion de France élite en 2017 et champion du monde junior il y a quelques semaines, il termine au pied du podium (4e) sur les deux épreuves auxquelles il a participé : le slalom – comme son aîné Thérèse Leduc en 1960 – et le team-event.
Revue de détail des performances des athlètes Vosgiens à Pyeongchang.

 

COMBINE NORDIQUE

Maxime Laheurte numéro 1 Français, apprentissage accéléré pour Antoine Gérard

Maxime Laheurte n’a pas déçu à l’occasion de ses 4e Jeux Olympiques consécutifs. Pour le doyen des Vosgiens, les voyants étaient au vert. A bientôt 33 ans, il n’a sans doute jamais été aussi fort, notamment en saut. Français le plus régulier en Coupe du Monde (17e), il a assumé son statut à Pyeongchang, terminant les deux concours individuels dans le Top 15 (11e sur le petit tremplin et 14e sur le grand). Pour le jeune Véternat Antoine Gérard (22 ans), qui vivait ses premiers Jeux, ce fut un peu plus compliqué (26e et 32e). En relais, les tricolores visaient la médaille, après avoir échoué au pied du podium en 2010 et 2014. Ils ont finalement terminé cinquièmes, au grand dam du revenant Jason Lamy-Chappuis, champion olympique à Vancouver, qui en faisait son grand objectif.

Retrouvez ce mardi dans le magazine 100% Vosges N°216 un dossier sur le saut et le combiné nordique dans les Vosges

 

SKI DE FOND

Adrien Backscheider bronzé, 24 ans après

Le fondeur gérômois de 26 ans revient de loin. Après deux dernières saison globalement difficiles, il a su se faire violence en début d’hiver pour revenir au premier plan et obtenir son ticket pour ses deuxièmes Jeux après ceux de Sotchi. Médaillé de bronze mondial en relais en 2015 à Falun (Suède), « Back » a récidivé avec ses coéquipiers bleus Manificat, Gaillard et Parisse, participant à la moisson française en Corée du Sud (15 médailles). C’est la première médaille olympique pour le Massif des Vosges depuis la médaille de bronze obtenue en relais par Véronique Claudel à Lillehammer en 1994. La biathlète de La Bressaude, native de Cornimont, avait décroché l’or olympique deux ans plus tôt à Albertville. Deux jours plus tôt, Adrien Backscheider a pris une honnête 17e place sur le 15 km individuel en style libre.

 

Delphine Claudel n’a pas à rougir

Pour Delphine Claudel, la Bressaude 21 ans, ces premiers Jeux Olympiques auront été l’occasion d’emmagasiner de l’expérience avant tout. Après avoir réalisé un début de saison convaincant et participé à plusieurs étapes de Coupe du monde en sprint, elle a pris le départ jeudi 15 février du 10 km libre qu’elle a terminé à la 57e place. En relais (4X5 km), la benjamine de l’équipe de France et ses aînées finissent à une honorable douzième place.

 

SNOWBOARD

Sylvain Dufour : le podium se dérobe encore

Le snowboardeur Sylvain Dufour, natif de Saint-Dié-des-Vosges et licencié au SC Sainte-Marie-aux-Mines, vivait ses 3es JO, après Vancouver (2010) et Sotchi (2014). Double vice-champion du monde en 2009, en Corée du sud justement, auteur de 9 podiums en carrière en Coupe du monde dont 4 victoires, il comptait combler la seule ligne qui manquait à son palmarès : un podium olympique. Encore raté. Il termine 4e, son meilleur résultat sur des Jeux. A 35 ans.

 

SKI ALPIN

Clément Noël : deux fois au pied du sapin !

Dans les colonnes de 100% Vosges, avant son départ pour la Corée du Sud, le skieur vosgien formé à l’US Ventron nous avait promis de « tout envoyer », de se donner à fond pour ne pas avoir de regrets à l’issue de ses premiers Jeux Olympiques.

Sur la lancée de ses deux dernières manches de Coupe du monde autrichiennes (8e à Kitzbühel et 6e à Schladming) et de son titre de champion du monde juniors acquis le 7 février en Suisse, le jeune homme de 20 ans licencié au CS Val-d’Isère, sélectionné in extremis pour Pyeongchang, rate la médaille olympique… pour quatre centièmes de seconde ! C’est le Suédois André Myhrer a remporté le slalom. Les Français font un tir groupé : Clément Noël (4e), Alexis Pinturault (5e) et Victor Muffat-Jeandet (6e).

PYEONGCHANG 2018 | C'est la sensation, Clément Noel termine à la 4e place du slalom, et à seulement 4 centièmes du…

Publié par Infos Ski & Neige Vosges sur mercredi 21 février 2018

 

Clément Noël a également pris part samedi 24 au team event, la nouvelle discipline au programme cette année. Vainqueur du Canada (2-2, meilleur temps cumulé) et de l’Italie (3-1), l’équipe de France portée par Adeline Baud-Mugnier, Tessa Worley, Alexis Pinturault et le Vosgien s’est inclinée contre la Suisse (3-1) en demi-finale puis la Norvège dans la petite finale (2-2, meilleur temps cumulé). Le titre olympique est revenu à la Suisse, vainqueur en finale contre l’Autriche (3-1).

 

Le bilan des Vosgiens aux JO sous d’autres drapeaux :

Le biathlète bassurois Florent Claude, 26 ans, a dignement représenté la Belgique pour ses premiers JO. Régulier en Coupe du Monde (48e en ayant disputé 3 manches sur 6, 18e au Grand-Bornand), très performant au tir (92% de réussite), il arrivait à Pyeongchang avec des ambitions de Top 20. Il doit se contenter de places au-delà du 50e rang : 55e en sprint (trois erreurs au tir), 57e de la poursuite (quatre fautes) et 54e de l’individuelle (deux fautes).

La slalomeuse de l’US Ventron Elise Pellegrin connaissait à 26 ans une deuxième expérience olympique sous les couleurs de Malte, île pour laquelle elle portait à nouveau le drapeau. Elle a été disqualifiée à l’issue de la première manche sur le géant et termine 50e du slalom à 25 »45 de la championne olympique (56e de la 1ère manche, 45e de la 2e). C’est un peu en deçà de ce qu’elle avait réalisé à Sotchi, où elle avait pris la 42e place sur le slalom et fini 65e en géant.