Le Tour de la Mirabelle passe "pro" et revient dans les Vosges. Qui succèdera à Clément Penven, vainqueur en 2018 ?
© Eric Legrand

Promu en classe UCI 2.2, le Tour de la Mirabelle change de braquet avec la participation de formations professionnelles internationales à partir de ce vendredi 31 mai. La grande étape de montagne vosgienne, entre Épinal et Gérardmer, fera une nouvelle fois office de juge de paix samedi 1er juin.

« Nous étions des grands chez les petits. Désormais nous sommes petits chez les grands et ce sont les équipes et les villes qui viennent nous démarcher », se félicite Laurent Goglione, le chef d’orchestre d’une épreuve passée en 17 ans de course de clocher à course professionnelle. Inscrit en classe 2.2 de l’UCI, le Tour de la Mirabelle joue désormais dans la même cour que le Tour d’Alsace et le Circuit des Ardennes.

L’équipe italienne Androni, évoluant au 2e niveau international (Continental Pro), sera au départ vendredi 31 mai avec dans ses rangs le récent vainqueur de la prestigieuse course Tro Bro Leon, Andrea Vendrame et le redoutable sprinteur Matteo Pelucchi. Ce sera également le cas de la formation continentale algérienne Sovac avec un certain Davide Rebellin. L’ancien vainqueur d’étape sur le Giro, de Paris-Nice ou encore de Liège-Bastogne-Liège, âgé de 47 ans, côtoiera de jeunes coureurs amateurs tels que Clément Braz (19 ans) et Dimitri Hopin (20 ans) qui tenteront de porter haut les couleurs du Team organisateur Macadam’s Cowboys.

À 47 ans, Davide Rebellin va se frotter aux cols vosgiens !

Le Tour de la Mirabelle conserve ses trois jours de course, mais avec une étape supplémentaire le vendredi. L’étape reine 100 % vosgienne, inaugurée l’an dernier, est reconduite le samedi en version allongée (146 km au lieu de 127 km), avec au menu 6 cols et 2 500 mètres de dénivelé. Le départ fictif sera donné au Champ de Mars à Épinal où sera installé le village.

Les 120 coureurs s’élanceront route d’Archettes, passeront par Lépanges-sur-Vologne puis Laveline-devant-Bruyères avant d’attaquer le col des Arrentès (4 km à 3,8 %), puis le plateau de Champdray (5 km à 5,1 %). Ils devront ensuite gravir les cols du Haut du Tôt (5 km à 6,6 %), de la Croix des Moinats (8 km à 6,1 %), de Grosse Pierre (4,7 km à 5,8 %) et de Sapois (6,2 km à 6 %) avant l’arrivée sur Gérardmer et la montée finale vers la Mauselaine (2,2 km à 9,3 % avec des passages à 13 % !). Concerts et animations ponctueront la course sur les sites de départ et d’arrivée.

Programme :

Vendredi 31 mai

> Étape 1 : Pont-à-Mousson / Vandœuvre (78 km)

> Étape 2 : Vandœuvre / Blénod-les-Pont-à-Mousson (97 km)

Samedi 1er juin

> Étape 3 : Épinal / Gérardmer la Mauselaine (146 km)
Départ 13 h 25 / arrivée vers 17 h (horaires approximatifs de passage ci-dessous)

Dimanche 2 juin

> Étape 4 : Château de Lunéville / Damelevières (180 km)

www.tourdelamirabelle.com