Le Tour de France quitte Vittel pour rejoindre la Planche-des-Belles-Filles, ce mercredi 5 juillet.
© ASO/Alex Broadway

L’arrivée du peloton du Tour de France dans les Vosges, plus particulièrement à Vittel, a beaucoup fait parler depuis quelques heures. Victoire française, chutes, déclassement, Nacer Bouhanni, Peter Sagan exclu… Voici les principaux mots clés qui ont emballé la twittosphère depuis quelques heures.

Pourtant, tout était réuni pour que l’arrivée dans les Vosges soit une belle fête. Un Nacer Bouhanni, enfant du pays, courageux et aux avant-postes, un sprint final très relevé. Seulement, le mauvais geste du champion du monde Peter Sagan, coupable d’un coup de coude sur le malheureux britannique Mark Cavendish, contraint à l’abandon suite à sa chute, pour une fracture de l’omoplate droite.

Ce geste vaudra à Sagan un déclassement, puis une exclusion du Tour de France 2017. Bouhanni finit donc l’étape de Vittel à la 4e place et peut déjà espérer remporter une prochaine étape de plat.

Mais ça ne sera pas celle du jour puisque la 5e étape de la Grande Boucle, au départ de Vittel, sera la première étape de montagne, avec une arrivée à la Planche-des-Belles-Filles. Dès 13h10, les coureurs s’élanceront de Vittel pour 160,5 km. Après une douzaine de kilomètres, les coureurs rejoindront Darney, Attigny et Claudon, avant de quitter le département des Vosges, après 30 km.

Il faudra attendre le passage de Luxeuil-les-Bains (74 km) pour voir les premiers dénivelés. Si le sprint intermédiaire de Faucogney (102 km) permettra aux sprinters d’obtenir quelques points pour le maillot vert, le peloton débutera sa première ascension de catégorie 3, par la Côte d’Esmoulières (108 km). Suivra un bref retour dans les Vosges pour l’ascension du Col des Croix, à proximité du Thillot (122 km), avant la fin de l’étape très montagneuse, qui réservera l’ascension de la Planche-des-Belles-Filles, de 5,9 km, comportant des passages à 13 % et les 500 derniers mètres à plus de 20 %.

Un mur qui devrait permettre d’admirer les favoris du Tour, pour la première bagarre de l’année.

Le profil de l’étape Vittel – Planche-des-Belles-Filles (160,5 km) :

Nacer Bouhanni et son directeur Cofidis, Yvon Sanquer, avant le départ de Vittel.