Au centre, Muriele Charlet-Dreyfus présente ce deux derniers romans.

C’est la rentrée, le moment de prendre de bonnes résolutions et d’en faire profiter ses enfants. « Moins de télé et plus d’activités ludiques » comme la lecture, font partie des choix des parents. L’occasion de parler de l’auteure vosgienne Muriele Charlet-Dreyfus, plume émérite de votre magazine 100% Vosges, qui vient de publier deux nouveaux romans jeunesse.

Les enfants d’aujourd’hui lisent-ils autant qu’avant, à l’ère des ordinateurs, des réseaux sociaux et des tablettes ? 70 % des parents déclarent que les enfants lisent moins que ceux d’hier, selon un sondage réalisé cet été par l’application française de lecture.

L’étude remarque que pour 48 % des sondés, l’habitude de raconter une histoire à son enfant avant de dormir semble « démodée ».

À l’inverse, 30 % reconnaissent que la lecture est devenue un passage obligé pour une bonne nuit de sommeil, pour les enfants de moins de 5 ans. Elle permet surtout d’éviter les écrans (télévision, tablette, portable) avant de dormir et d’adopter une bonne habitude, en grandissant.

Mais, quelle lecture donner à son enfant ? L’auteure vosgienne Muriele Charlet-Dreyfus s’est spécialisée dans le roman jeunesse. Avec cinq livres à son actif, elle vient d’en publier deux nouveaux cet été, à l’intention « des enfants qui commencent à lire (CP-CE) ». Des textes courts, aérés et illustrés, qui comportent une mallette de jeux, à la fin du livre.

Saute crapaud !

Écrit par Muriele Charlet-Dreyfus et illustré par Marie Quentrec, édition Le crayon à roulettes, 52 pages, 8 euros

« Certains matins, on resterait bien au lit au lieu d’aller à l’école. Justement, aujourd’hui, le réveil n’a pas sonné. Le soleil ne s’est pas levé. Tout va de travers ! Et comme la journée n’est pas finie, les surprises non plus ! »

Le mot de l’auteure : « L’idée m’est venue des surnoms d’animaux qu’on donne à nos enfants, que nous avons reçu nous-mêmes quand nous étions petits. Et aussi par mon angoisse, quand j’allais à l’école, que le soleil oublie de se lever, un matin. C’est une histoire un peu bizarre. Les éclipses, c’est un peu le fantastique qui arrive dans le quotidien. Et alors, tout peut arriver. C’est ce qui a dicté ma plume. »

Les chaussettes célibataires

Écrit par Muriele Charlet-Dreyfus et illustré par Laurence Schluth, édition Le crayon à roulettes, 52 pages, 8 euros

« Léon est un enfant parfait. Seulement, il ne range jamais ses vêtements. Ses chaussettes deviennent orphelines, au grand désespoir de sa mère. Mais Léon a une idée géniale pour que les chaussettes célibataires continuent à vivre de grandes aventures ! »

Le mot de l’auteure : « Tous les parents qui rangent le linge de leurs enfants y sont confrontés régulièrement. Il n’y a rien de plus énervant que de trouver des tas de chaussettes dépareillées. Il y a deux façons de voir les choses : soit on les jette en considérant qu’elles ne sont pas portables en l’état, soit on décide de les remarier et tant pis si ça n’est pas assorti ! Beaucoup de gens commencent à porter des chaussettes célibataires. Je trouve ça rigolo ! »

À lire de la même auteure Les pâtes aux nouillesQuel truc tu troques et Ma demi petite sœur. Trois romans jeunesse à destination de lecteurs plus âgés (7 – 13 ans).