Christelle Williatte a publié son premier roman, Variation autour de la tache.
- Publicité -MINI-BANNIERE_468-x-68_100VOSGES_JEP2020-01

Christelle Williatte vient de publier un premier roman percutant : Variation sur la tache aux éditions Le Lys Bleu. L’histoire de Marilou, une femme de 39 ans, qui le jour de son anniversaire, fait le bilan de sa vie et décide de remettre les compteurs à zéro.

Christelle Williatte a toujours aimé écrire. En classe de 3e, son professeure de français, qui avait du nez, lui dit  : « secoue-toi, tu as du potentiel ! » Mais de là à sauter le pas et à envoyer un roman à une maison d’édition, il y avait un monde ! Tout en travaillant au palais des congrès de Vittel, Christelle écrit : scénarios, chansons, nouvelles, ateliers d’écriture, correspondance dans le presse quotidienne régionale.

Pendant deux saisons, elle compose des chansons pour l’émission Thé ou café animée par Catherine Ceylac sur France 2. Christelle qui ne croit pas aux hasards, provoque la chance. Apprenant que  Zazie, une de ses chanteuses préférées, est jurée à un concours d’écriture, elle décide d’y participer. Son texte est retenu et publié dans un recueil collectif et lui permettant de rencontrer la chanteuse et le peintre Franck Ayroles, qui lui a fait la joie d’accepter de réaliser la couverture de son roman !

Avant de se jeter à corps perdu dans l’écriture, Christelle a des rituels. Elle doit « se mettre en condition, avoir des poussées d’adrénaline ». Pour y parvenir, elle écoute Izïa dont elle apprécie « l’énergie de malade », Emilie Simon. Elle voue une passion à Serge Gainsbourg et à son album Variation sur Marilou dont elle est littéralement tombée amoureuse et qui lui a inspiré le nom de son personnage.

Elle écrit tous les jours puisque son roman se lit comme un éphéméride, comptant douze chapitres comme autant de mois. Variation sur la tache prend pour point de départ le licenciement de Marilou, seule avec ses deux enfants, sa tache de naissance qui la complexe, son histoire d’enfant non désirée par ses parents et l’idée que partout où elle va, elle fait tache, justement. Il lui faut percer l’abcès et savoir d’où elle vient pour mieux pouvoir se relever.

Evidemment, cette Marilou, sorte de Bridget Jones des années 2000, qui gravite entre Vittel, Epinal et Nancy n’est pas totalement étrangère à Christelle : « il y a une grosse part de moi ! » Ses lecteurs, eux, parlent de véritable catharsis.

Sa première lectrice et correctrice est sa professeure de français de 3e : « c’est très rassurant ». Christelle a déjà les yeux tournés vers l’avenir : elle pense à un roman jeunesse et à deux romans pour adultes dont les personnages lui « trottent déjà dans la tête ». Pour l’heure, elle est en lice pour le prix La Plume de Vair.

Variation autour de la tache

23,90 €

Editions Le Lys Bleu