La capitaine des Louves Bineta Ndiaye vise la montée en Ligue A.
© Agence Alchimy

Dans une saison à nulle autre pareille, les planètes sont pour l’instant alignées pour la vitrine du Saint-Dié Volley-Ball. Après avoir atteint leur premier objectif, à savoir la qualification pour les play-offs, en terminant leaders de leur poule d’Elite féminine avec 3 défaites seulement au compteur, les Louves entament la phase finale en pole position. Sur la lancée d’une série de 7 succès consécutifs, Bineta Ndiaye et ses coéquipières, en pleine confiance, rêvent ouvertement de la Ligue A, le plus haut niveau du volley féminin français. Rencontre avec une capitaine sûre des forces déodatiennes.

Bineta, grâce à vos probants résultats face à Quimper et Harnes, également qualifiées en play-offs, vous partez avec deux longueurs d’avance dans la course à la 1ère place et à l’accession en Ligue A. C’est la bonne année pour Saint-Dié ?

Bineta Ndiaye – Ça peut être la bonne année. On a rempli la 1ère partie du contrat, en se qualifiant pour les play-offs. Les efforts consentis ont payé et on ne veut pas s’arrêter là. La montée, on y pense forcément, on en parle et on y croit à fond ! Nous sommes invaincues en 2021, ça ne peut que nous forcer à croire en nous. On va tout donner et on va s’arracher pour essayer d’aller au bout.

« Le club a tout ce qu’il faut pour atteindre le plus haut niveau »

Il vous reste 5 matchs à jouer, avec forcément plus de pression et des rivales de choix, notamment Evreux, issue de l’autre poule (2 défaites seulement). Qu’est-ce qui va faire la différence ?

B. N. Rien n’est fait et toutes les équipes ont leurs chances. Pour moi, c’est surtout le mental qui va faire la différence. Tous les matchs seront des combats et l’équipe qui sera la plus solide mentalement et physiquement finira devant. On est au taquet sur ces plans-là !

Vous avez parfois joué avec une forme de stress cette saison et Manu Dumortier disait dans nos colonnes que vous seriez plus libérées en play-offs. C’est aussi votre sentiment ?

B. N. Oui je rejoins le coach là-dessus. Contre les équipes de haut de tableau, on a une force supplémentaire, on est encore plus motivées et plus concentrées. On arrive toujours mieux à gérer la pression face à des adversaires de gros calibre et dans les rencontres à enjeu.

Vous vivez une saison très particulière en raison de la crise sanitaire, avec des matchs à huis-clos. Comment faites-vous pour rester positives et garder le cap ?

B. N. – Ça fait bizarre de jouer dans un POJC (palais omnisports Joseph Claudel, NDLR) presque vide. On fait avec. Ça nous oblige à aller chercher le courage et la force au fond de nous-mêmes. Et les supporters et les amoureux du club nous soutiennent à travers des messages, des encouragements. Ça fait chaud au cœur.

Vous êtes capitaine depuis la saison dernière. Comment vous sentez-vous dans ce rôle et le concevez-vous ?

B. N. – Je me sens bien dans ce rôle. J’ai la chance d’avoir des coéquipières qui m’écoutent, avec qui on échange facilement. Je fais le relais entre le coach et le groupe et dans les moments difficiles, je suis là pour aider, pour stabiliser. Avec mon expérience, je pense que j’ai un grand rôle à jouer dans ce sprint final. Je vais tout faire pour mener l’équipe jusqu’au bout.

Vous vivez votre 3e saison au sein de la meute. Comment jugez-vous l’évolution de l’équipe, dont Manu Dumortier disait qu’elle n’avait jamais été aussi forte, et du club de manière générale ?

B. N. – L’équipe a un potentiel énorme avec deux grandes forces : le physique et l’envie. On n’a pas su toujours l’exploiter en début de saison, mais on a trouvé l’alchimie et une bonne dynamique. Concernant le club, je dirais qu’il a tout ce qu’il faut pour atteindre le plus haut niveau et s’y installer. Aux dirigeants de continuer de mettre les moyens pour atteindre leurs ambitions.

Play-offs, mode d’emploi

Du samedi 27 mars au samedi 1er mai

Les points acquis lors de la 1ère phase face aux autres équipes qualifiées sont conservés.
Saint-Dié-des-Vosges va affronter les trois autres équipes (poule B) en aller-retour : Evreux, Sens et Levallois (6 matchs).

Le classement provisoire après la 1ère journée et la défaite des Louves à Sens (3-2) : 

1. Saint-Dié, 12 points

2. Evreux, 12 

3. Sens, 7 

4. Quimper, 7

5. Levallois, 7

6. Harnes, 0