- Publicité -2

Le collectif jeunes vosgiens vient d’obtenir son billet pour les finales du championnat de France Inter Comités de badminton. Un incroyable exploit puisqu’ils seront les seuls représentants de tout le grand Est de la France.

La relève du badminton vosgien est déjà présente et elle prouve qu’il va falloir compter sur elle désormais, dans les compétitions nationales. 

L’information est importante et elle fait la joie du vice président du CODEP badminton vosgien, Pascal Viard. « C’est un véritable exploit que viennent de réaliser nos jeunes vosgiens, il y a quelques jours à Bourges, en obtenant leur qualification pour les finales du championnat de France Inter Comités qui se dérouleront à Villefranche, fin mai. Ils étaient les seuls représentants lorrains et ils seront les seuls représentants de tout le grand Est de la France. Excusez du peu ».

La belle aventure a commencé le 25 novembre dernier, à Bar-le-Duc, avec la victoire des Vosgiens face au collectif mosellan. « C’était notre bête noire depuis six rencontres. Hiérarchiquement, les mosellans sont plus forts mais notre collectif a su s’imposer brillamment », assure Pascal Viard fièrement. 

La compétition qui oppose, chaque année, les meilleurs jeunes de chaque départements réunis en collectif, s’effectue en deux phases initiales, d’une part régionale, puis inter-régionale. Pour se qualifier, un collectif doit remporter un maximum de victoires en simples hommes, dames, puis doubles hommes, dames et mixtes. Au total, une quinzaine de match est au programme du week-end des jeunes benjamins, minimes et cadets.

Dans un premier temps, les meusiens étaient opposés aux meurthe-et-mosellans alors que les vosgiens devaient se défaire des mosellans. Au rayon des favoris, les pensionnaires du 54 et du 57 devaient être au rendez-vous. C’était sans compter sur la pugnacité des vosgiens. « L’écart entre les Vosges et la Moselle s’est réduit. Cette année, je crois que les vosgiens avaient encore plus envie de bousculer la hiérarchie. Et ils se sont qualifié sur le score de 9 victoires à 6. »

Une victoire synonyme de qualification pour la seconde phase qui se déroulait à Bourges, les 16 et 17 janvier. Face à des formations huppés comme les sélections du Cher, de Côte d’Or et du Loiret, le collectif vosgien faisait « office de petit poucet avec 739 licenciés au total, contre 2 459 pour le seul département du Loiret », précise encore Pascal Viard. 

Pourtant les jeunes du 88 ont réussi à s’extraire facilement des assauts du collectif de Côte d’Or (12-3), ainsi que celui du Loiret (10-5). La mission quasi impossible était remplie et les vosgiens obtiennent, donc, le droit de défendre leur chance aux prochains championnats de France. 

Ils seront treize vosgiens à porter haut les couleurs du département. Issus de 5 des 7 clubs formateurs du département (Saint-Dié-des-Vosges, Charmes, Epinal, Remiremont et Plombières), les badistes offriront peut-être un nouveau titre aux Vosges, les 25 et 26  mai, pour les finales des championnats de France qui se disputeront dans la banlieue lyonnaise. Affaire à suivre.