© DR

L’union des coopératives forestières de France s’alarme de l’aggravation de la situation sanitaire générée en Europe et en France depuis trois ans, avec l’arrivée des scolytes. Les jours de certaines essences d’arbres résineux, en particulier l’épicéa, semblent comptés. Ces insectes, qui viennent pondre leurs œufs sous l’écorce, font dépérir les arbres à vitesse grand V, d’autant que l’attaque est massive. Les moyens d’action sont restés les mêmes : abattre l’arbre attaqué en évitant de propager l’écorce et ses larves, pour le transformer vite. Ainsi, on évite que les larves ne prennent leur envol pour attaquer d’autres arbres. Le bois de l’épicéa attaqué conserve ses propriétés techniques, tant que l’arbre n’a pas séché sur pied.