L'une des solutions de la "Slow Fashion" est de donner les vêtements que l'on n'utilise plus, ou de les vendre.

Si vous êtes du genre à acheter de nouveaux vêtements toutes les deux semaines, à ne pas les porter souvent et à les jeter dès qu’il y a le moindre petit trou… C’est que vous êtes dans le mouvement de la « Fast Fashion » ! Un effet de mode, lancé par les industriels du vêtement, qui a un énorme impact écologique. On estime que l’industrie du textile est l’une des plus polluantes ! Mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez passer de l’autre côté de la force et intégrer la « Slow Fashion » !

Sans surprise, la « Slow Fashion » est l’inverse de la « Fast Fashion ». Les créateurs sont sur une production moins intensive des vêtements, des plus petites quantités, ou en précommande… Ils utilisent également des matières de seconde main, plus responsables ou tout simplement, bio. Alors, c’est sûr qu’à l’achat, cela coûte plus cher ! Mais, vous ne serez pas déçu. Et oui, car les matières premières utilisées pour fabriquer les vêtements de la « Slow Fashion » sont de meilleure qualité, ce qui donne donc, par extension, un produit fini de meilleure qualité. Moins de peluches à force de passer au lave-linge, le textile s’étend et s’abime moins, la couleur tient mieux… Bref, vous allez garder vos pièces plus longtemps ! Et dans les Vosges, il y a plein de vêtements tout beaux, tout neufs, que vous allez pouvoir garder et léguer à vos petits-enfants.

T’en veux plus ? J’le prends !

Bon, vous voulez passer du côté de la « Slow Fashion », mais votre portefeuille, lui, ne veut pas ? Qu’à cela ne tienne, nous avons la solution pour vous ! Depuis plusieurs années, le marché de la seconde main se développe intensément : friperie, revente en ligne, application, don… Vous allez forcément trouver votre bonheur ! Sinon, il y a plus classique, piquer les vêtements que votre grande sœur ou votre cousine ne portent plus ! Et quand c’est à votre tour de ne plus porter ces vêtements, faites de même : vendez-les ou donnez-les ! N’hésitez pas non plus à les déposer dans les « Points Relais », à travers tout notre département. En plus de créer de l’emploi, cela permet la redistribution des pièces en bon état auprès des associations et les plus abimées seront recyclées.

Pour transformer ses vêtements, l’association AMI propose régulièrement des ateliers de couture pour créer de nouvelles pièces avec les anciennes ou encore pour rapiécer ses vêtements abimés.