Niko Jones, chanteur des Tagada Jones, s'est invité devant Chez Narcisse pour participer au clip "rade en rade" des Fatals Picards.
© Yves Giraud - YTB

« Rade en rade » est le nouveau titre des Fatals Picards, sorti mi-mars. Le groupe de punk-rock français s’est associé à d’autres artistes, sous le nom « La chorale des chanteurs à la gueule de bois » pour rendre hommage aux bars fermés.

« Ce matin, je n’pourrai pas prendre mon café chez toi. Faudra encore patienter pour ouvrir ton estaminet ». Voilà les premiers mots de la nouvelle chanson des Fatals Picards, « rade en rade ». Depuis plusieurs mois, les bars ont leurs rideaux baissés. Pas de soda en terrasse, pas de soirée karaoké et encore moins de concerts. Pourtant, ce sont grâce à ces établissements que de nombreux groupes se sont fait connaître, comme les Fatals Picards. Aux quatre coins de la France, ils ont multiplié les représentations dans les troquets.

Et parce qu’ils n’oublient pas d’où ils viennent, le groupe s’est associé à d’autres artistes pour former « La chorale des chanteurs à la gueule de bois ». Une chorale qui chante pour les bistrots qui font partie de ceux qui subissent la crise sanitaire de plein fouet. À travers leur titre, ils remercient les bars qui, selon Yves Giraud, bassiste-guitariste des Fatals Picards, « font vivre une forme de culture oubliée ». Des artistes tel que Nicolas Patra de Ultra Vomit ou encore Guillaume Boutevillain Cochez, de l’Opium Du Peuple se sont joint à la partie.

Pour lier le son à l’image, les artistes participants chantent devant des bars qui ont accueilli les Fatals Picards pour jouer. Et on y voit, bien entendu, « Chez Narcisse », au Val-d’Ajol. Dès le début, on découvre Victor Grosjean, gérant de l’établissement, fermer sa porte au nez des clients car il ne peut pas les servir. Puis, c’est Niko Jones, chanteur du groupe Tagada Jones, qui entre en scène devant le bar ajolais.

Un clip à découvrir juste ici !