Accueil > Culture > Spectacle > Rues et Cies : présentation de la 39e édition à Épinal

Rues et Cies : présentation de la 39e édition à Épinal

Le 09 juin 2022 par Jordane Rommevaux
La Cie Joseph K. est une des plus attendue à Épinal, ce week-end.
La Cie Joseph K. est une des plus attendue à Épinal, ce week-end.
© Benjamin Dubuis Photographe

Prenez une quarantaine d’artistes ou compagnies artistiques, un public de connaisseurs et avides de découvertes, aussi drôles qu’émouvantes, spectaculaires ou musicales, un week-end sec et ensoleillé et vous aurez un festival de spectacles de rues réussi. Du 10 au 12 juin, près de 140 spectacles de rue, pour petits et grands, conjuguant l’humour à la tendresse, en passant par la danse et les acrobaties seront proposés à Épinal. Demandez le programme !

La 39e édition du festival Rues et Cies d’Épinal s’ouvre ce vendredi 10 juin, pour deux jours et demi de spectacles, concerts et démonstrations artistiques en tout genre. L’occasion pour la ville de mettre en avant une quarantaine de compagnies et surtout d’accueillir bon nombre de visiteurs. “Rues et Cies, c’est près de 40 000 personnes en trois jours, confirme le maire de la ville d’Épinal, Patrick Nardin. C’est donc une manifestation culturelle indispensable dans le paysage vosgien, qui transforme la cité des Images en théâtre à ciel ouvert”.

18 compagnies “in” qui ont été sélectionnées par la directrice, après avoir été vues sur scène et jugées sur le propos développé, ainsi que sur la forme et l’exigence de la mise en scène, de l’écriture, du niveau musical et du talent des comédiens.

En parallèle, 21 compagnies “off” seront présentent dans les rues d’Épinal, qui n’ont pas été choisies par le festival. “Ce sont les compagnies qui nous sollicitent pour profiter de la dimension médiatique et populaire du festival Rues et Cies, pour présenter leurs créations à Épinal, à titre gracieux. Nous leur assurerons, toutefois, les frais de séjour afin qu’ils puissent jouer sans frais”, ajoute Isabelle Sartori, qui ajoute que cette année, “les compagnies viennent de loin puisque nous aurons des Japonais, Argentins, Belges, Suisses, Italiens, Canadiens et Mexicains”.

Dans le détail, c’est vendredi 10 juin, dès 18 h que le Festival Ries et Cies d’Épinal se lancera, avec la Cie Radio Kaizman un véritable concert jazz/hip-hop place des Vosges de près d’une heure, avant un retour sur site à 23 h 30, pour clore la journée (un groupe à retrouver aussi le samedi à 14 h 45 et minuit et le dimanche à 14 h et 21 h 10). Entre temps, quelques spectacles in et off, dont la Cie Bruitquicourt, au parking de la Louvière. Bien connue dans cité des Images puisqu’elle est déjà venue à plusieurs reprise, cette Cie propose un spectacle entre la pièce de théâtre et le burlesque clownesque. “Un seul-en-scène à voir, qui est écrit et taillé pour la rue”, confie la directrice (à retrouver aussi le samedi à 17 h 30 et le dimanche à 17 h).

Samedi 11 juin, c’est la Cie Électro de rue qui lancera cette grande journée festive à 14 h 15, avec sa fanfare électro-jazz sur la place des Vosges, “une fanfare moderne avec un saxophoniste, un trompettiste et un DJ mobile en totale impro” (à retrouver aussi à 18 h et 21 h 15, ainsi que dimanche à 12 h 15, 17 h 15 et 20 h 15). A 15 h, changement de ton Place Edmond Henry avec la Cie Adada qui proposera un gigantesque tas de pomme. “13 000 fruits qui rappellent chaque jour de la comédienne, avec un univers sonore comme fil d’Ariane” (à retrouver aussi dimanche à 19 h 30).

En parallèle, c’est l’humour et le burlesque qui sera à retrouver Place Pinau, toujours à 15 h, avec un spectacle itinérant de la Cie Joseph K. interprété par deux comédiens en totale impro ou presque, qui présente la ville à leur façon. “Un peu de vrai et beaucoup de faux dans cette déambulation, mais par dessus tout de la fantaisie et beaucoup d’humour” (à retrouver aussi à 18 h 45 et le dimanche à 11 h et 17 h 45).

Ça va rouler comme sur des roulettes avec les Canadiens de la Cie Le Patin Libre, à 15 h 45, dans l’angle de la rue Léopold Bourg et la rue Paul Doumer. 5 artistes performers sur roulettes proposeront un spectacle rythmé et spectaculaire. “Une belle surprise qui alterne entre danses et acrobaties” (à retrouver aussi le dimanche à 15 h 45). A 16 h, c’est Mic-Mac Cie qui proposera une station d’observation itinérante, sur le Champ-de-Mars. Une visite guidée ludique proposée par l’Association Plastique et Nature, “résolument scientifique, avec l’importance de déforainisation du canard en plastique dans les fête foraine…” (retrouver aussi à 20 h 45 et le dimanche à 11 h et 16 h).

A 16 h 15, nouveau spectacle en déambulation, proposé cette fois par la Cie Tétrofort qui propose de s’immerger dans la vie maritale du couple qui fête ses 14 ans de mariage. “Un périple ponctué de surprise qui va faire déchanter le couple et faire rire le public qui devra les suivre” (à retrouver aussi le dimanche à 16 h 15). Pour ceux qui ne veulent pas marcher, à 16 h 45, la Cie Le Guichet propose son spectacle fixe à ne pas manquer car c’est leur dernière représentation. Durant 50 minutes, il retrace l’épopée de la liberté, qu’ils revendiquent qu’à travers des gestes. “Tour à tour pirates ou bagnards, c’est un spectacle touchant et plein d’espoir”.

La Cie Mine de Rien débarque à 17 h dans la Cour de l’école du Centre avec un spectacle qui allie magie, chanson et marionnette, “pour un spectacle rock’n roll très féminin qui est une vraie réussite sur le dessin du rôle de la femme” (à retrouver aussi le dimanche à 17 h). En parallèle, à la même heure, les adorateurs des spectacles circassiens en auront plein les mirettes avec le Collectif du Plateau, qui présente son spectacle sur l’Esplanade du Mudaac. “Un ailleurs visuel et sonore qui n’a pas de limites, avec un vrai travail acrobatique” (à retrouver aussi dimanche à 17 h).

Nouvelle compagnie locale à découvrir, la Cie Tout Possible sur le Parking Crousse à 17 h 15, où se mêle musique, jonglage et claquette dans une ambiance théâtrale et poétique. “Une version bifrontale avec des danses, des claquettes et beaucoup d’humour” (à retrouver aussi le dimanche à 16 h 30). A 18 h, c’est le Duo Laos qui aura le privilège de jouer son spectacle dans les jardins du Mudaac. Une comédie acrobatique “comme un hommage à ceux qui ont dû cacher leur identité pour survivre” (à retrouver le dimanche à 18 h).

Véritable pièce de théâtre de rue par excellence, le Grand Colossal Théatre proposera sur le Parking de la Louvière un show aussi absurde que spirituel, sur les événements chaotiques que traverse notre société. “Édifiant et jubilatoire, on ne ressort pas indemne de ce spectacle très drôle mais à ne pas montrer aux plus jeunes. À partir de 10 ans” (à retrouver aussi le dimanche à 15 h).

A l’inverse, le spectacle de la Cie Les P’tits Bras est très familial. Véritable troupe de cirque, ils proposeront un spectacle artistique où l’on découvre l’envers du décor. “Un régal où l’on découvre l’intimité des artistes entre 2 changements de costumes” (à retrouver aussi le dimanche à 18 h 15). Les Batteurs de Pavé reviennent à Épinal après leur succès en 2021, avec une nouvelle création qui part dans tous les sens. “Des comédiens très doués qui nous font frissonner. On en redemande !” (à retrouver aussi le dimanche à 17 h 30).

Enfin, les Royales Marionettes sont, en quelques sortes, le coup de coeur scénique de la directrice Isabelle Sartori, car “cette compagnie belge revisite le conte de Poucet, qui a grandi et qui s’est marié avec la fille de l’ogre. Un spectacle magique où tout peut arriver. A partir de 8 ans” (à retrouver aussi le dimanche à 20 h 30).

Rues et Cies
Les 10, 11 et 12 juin
Centre-ville d’Épinal
Spectacles gratuits
www.ruesetcies.fr

Menu
logo facebook logo instagram logo twitter logo linkedin