Allez, ouste, aérez-moi tout ça et faites de la place ! Voilà ce qui a dû traverser la tête de l’association vosgienne Helicoop au moment d’installer son musée en plein air.

Et loin d’en faire un lieu figé, c’est un parcours artistique dans la nature, qui se visite bâton de marche à la main pour arpenter les 14 km d’un itinéraire qui laisse des souvenirs et du plaisir plein la tête (les pieds souffrent aussi un peu…) 

Conçu comme un trait d’union entre l’Alsace et la Lorraine, à cheval entre trois vallées emblématiques, la série d’expositions débute chez nos voisins à Salm, dans la vallée de la Bruche ; se poursuit sur une partie de la vallée du Rabodeau et s’achève aux portes de Raon l’Etape. Un paysage incroyablement dense et riche, peuplé de hautes chaumes, tourbières aujourd’hui protégées, zones rocheuses et graniteuses et de vastes étendues forestières. Un parcours chargé d’histoire, puisque c’est là que les évadés des geôles nazies durant la Seconde Guerre Mondiale fuyaient vers la France libre. 

Une trentaine de sites d’exposition jalonnent la balade avec une quarantaine d’artistes venus d’horizons très différents. De quoi se plonger dans cette mémoire vivante enfouie sous les cailloux et questionner le sens du mot liberté.  » L’arbre à valise  » de Philippe Aubry, par exemple, diffuse des fictions sonores sur les itinéraires clandestins, Radio Londres, les bruits de pas… 

 » L’anneau du passeur  » est un gigantesque anneau posé en travers du sentier, le promeneur devenant à son tour un passeur. En parallèle des expositions, des ateliers hebdomadaires en pleine forêt pour petits et grands, des rencontres pour tous autour des thématiques de l’art et du paysage, des conférences, balades musicales, lectures et contes sous les sapins… Un seul mot d’ordre, celui donné par l’association : Circulez, y’a tout à voir !