La mosaïque de Carthage avant sa restauration.
© MUDAAC

La mosaïque de Carthage fait son grand retour au MUDAAC aujourd’hui, ce mercredi 22 septembre. Elle était partie à Saint-Romain-en-Gal, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en mars dernier pour être restaurée. 

Cette mosaïque a été découverte sur la colline de l’Odéon, à Carthage en Tunisie. Elle y avait été placée après sa dépose sur un cadre en bois, renforcé par des éléments de fer. La corrosion des pièces métalliques nécessitait donc une intervention. Les objectifs étaient de dégager la mosaïque de son support ancien, la dérestauration du pavement et transfert sur un support stratifié autoportant ainsi que le nettoyage et la consolidation de la surface. Cette mosaïque, donnée au MUDAAC par le sénateur Henri Boucher en 1910, mesure près de 2.60 mètres de côté ! Son décor végétal est caractéristique du répertoire africain et, en particulier, des Xenia. C’est-à-dire des natures mortes qui ornaient les espaces d’accueil des demeures romaines. Les fruits et les espèces animales qui y étaient représentées démontraient alors le soin accordé à l’hospitalité. Mais, symbolisaient également l’éternelle fécondité du monde, tel qu’il était conçu dans l’Antiquité.