Brassens, Brel et Ferré : la sainte trinité de Quartier Latin, un groupe fondé sur des idées révolutionnaires et quelques cheveux dans le vent.

Quatre musiciens à l’accordéon, basses et guitare, qui jouent ensemble depuis dix ans, écumant les bars et les salles de la région. S’ils sont devenus des copains d’abord, ils n’hésitent pas à revisiter le répertoire de leurs pères spirituels façon jazzy ou reggae. 

Mais toujours en puisant en chacun des maîtres une leçon de vie et une philosophie :  » La délicate irrévérence de Brassens, la puissance et la profondeur de Brel et l’inconforme inconformité de Ferré « , résume Téachel, le chanteur de Quartier Latin.

Ce concert se tient à l’initiative de La Grande Fosse Café, association créée en 1997 pour faire subsister le café du village et en préserver la licence d’exploitation. Dans l’espoir qu’un heureux acquéreur vienne redonner vie à ce lieu qui s’anime pour le moment le temps de l’apéro tous les dimanches de 11h30 à 13h.