© FIG

Pour la 32e édition du Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges, le thème abordé proposera de revisiter le corps et abordera les problématiques liées à l’Europe ou aux Europes. Les 1er, 2 et 3 octobre, la géographie sera revisitée et abordée pour les curieux avides de connaissances et de savoirs.

Géographes, auteurs, journalistes, anthropologues, philosophes et visiteurs lambda se retrouveront à Saint-Dié-des-Vosges pour trois jours de festival autour de son thème principal : le « corps », avec comme invité principal l’Europe. Lieu de découverte, d’apprentissage, de divertissement et d’échange, ce festival célèbre la géographie et invite les visiteurs à la découvrir sous un nouveau jour.

Rendez-vous incontournable depuis trois décennies, le FIG est devenu « un des plus grands festivals de science humaine du pays. Au-delà de la promotion de la ville de Saint-Dié-des-Vosges, c’est surtout l’occasion de créer une manifestation culturelle et assurer une vision française de la géographie humaine, complémentaire à la géographie physique », présente le maire de Saint-Dié-des-Vosges, David Valence, qui ne manque pas d’ajouter sa fierté de voir ce festival se poursuivre dans sa ville.

Après un an de pandémie, de confinement et de vie à distance les uns des autres, quoi de mieux que l’analyse de la géographie humaine pour comprendre plus facilement la place des corps dans l’espace. C’est avec nos cinq sens que les géographes parviendront à percevoir et comprendre tout ce qui nous entoure. C’est pourquoi, ils ont décidé de se pencher sur l’importance de notre rapport à l’espace physique, urbain, ou encore la rencontre avec la sociologie.

Café Géo (c) FIG
Le « corps » et les « Europes »

« Nous verrons comment ces caractéristiques influencent les possibilités qui s’offrent à nous pour accéder aux espaces que nous souhaitons parcourir. Nous réfléchirons à l’aménagement de nos villes et de nos villages et nous verrons que certains choix politiques s’appliquent à la fois aux corps et à l’organisation de l’espace », explique Thibaut Sardier, président de l’association de développement du FIG.

Comme à chaque édition, un pays ou un territoire est à l’honneur. Cette année, c’est l’Europe ou plutôt les Europes qui seront décortiquées. Un continent à géométrie variable où l’on peut y inclure le Royaume-Uni, qui s’étend du Portugal à la Russie, en passant par le Groenland, l’Islande ou encore la Turquie. Quel continent construisent aujourd’hui les Européens à travers leur économie, leur environnement ou encore leur agriculture ?

Autant de sujets qui seront abordés par les intervenants, tout au long du festival, présidé par Georges Vigarello, historien du corps, qui estime que « le corps est le miroir de son temps, qu’il convient de le voir comme le témoin des grandes ruptures, ce qui suppose de surplomber toutes les périodes ».

Salon du livre (c) FIG

Le salon du livre aura lieu sous un chapiteau au pied de la tour de la Liberté, soit 1 200 m2 avec des espaces dédiés à la géographie et aux sciences humaines. Il sera présidé par Catherine Dolto, médecin spécialiste des pathologies de l’enfant, qui proposera son grand entretien, samedi 2 octobre.

Enfin, Marion Tillous, enseignante-chercheuse en géographie et études de genre, sera la directrice du comité scientifique 2021. Elle est l’auteure de différentes recherches sur les controverses qui entourent l’introduction de compartiments de métro réservés exclusivement aux femmes comme réponse au harcèlement sexuel. Elle travaille aujourd’hui sur les conséquences des violences conjugales, sur la mobilité des femmes et sur le rôle des outils de géolocalisation dans le contrôle spatial au sein du couple.

Un FIG 2021 qui se tiendra dans le respect des normes sanitaires, avec le port du masque obligatoire, un sens de circulation et du gel hydroalcoolique à disposition des visiteurs.

Festival International de Géographie
Les 1er, 2 et 3 octobre
Saint-Dié-des-Vosges
https://fig.saint-die-des-vosges.fr

Le FIG en chiffres

3 – jours de festival
5 – prix remis (2 scientifiques et 3 littéraires)
7 – cafés géo
10 – expositions
20 – spectacles de rues et animations
30 – actions et rencontres scolaires
60 – maisons d’édition
115 – auteurs nationaux
300 – rencontres et débats, répartis dans 28 sites à Saint-Dié-des-Vosges
50 000 – festivaliers attendus