Eva Darlan, Marraine de la 38ème édition du Festival les Larmes du Rire à Épinal
© Ville Épinal

Nous vous en parlions dans un article précédent : cette année, la 38ème édition du Festival Les Larmes du Rire est parrainée par Jean-Pierre Pruvo et marrainée par Eva Darlan. Ensemble, partons à leur rencontre ! 

La première marraine des Larmes du Rire 

Eva Darlan, ce n’est pas n’importe qui ! En plus d’être la première marraine du festival de théâtre burlesque, c’est une comédienne, une écrivaine, mais aussi une officière des Arts et Lettres… Elle s’engage depuis toujours dans l’égalité femmes/hommes et se bat également contre les violences faites aux femmes et aux enfants… C’est d’ailleurs au travers de ses rôles au cinéma, de ses spectacles et de ses romans qu’elle livre ce combat, parfois de façon burlesque, pour amener le public à réfléchir. Pour son premier passage aux Larmes du Rire en 2010, elle interprète le spectacle « Divins Divans », seule en scène, qui décrit une journée de consultations d’une psychanalyste. Puis, elle revient sur les planches spinaliennes en 2015, avec l’adaptation de son roman « Crue et nue, le manifeste de mon corps » en spectacle, pour parler du corps des femmes. Et c’est au travers de la lecture de son dernier roman, « Les Bruits du Cœur », paru en 2020, qu’Isabelle Sartori a décidé de se lancer, et de demander à Eva Darlan d’être la première marraine des Larmes du Rire. Et c’est avec grand plaisir que celle-ci a répondu positivement, avec « joie et honneur ». D’ailleurs, l’écrivaine et comédienne vous donne rendez-vous le samedi 2 octobre, de 15 h à 17 h pour une rencontre et dédicace à la Librairie Quai des Mots, à Épinal.

Eva Darlan en dédicace – « Les Bruits du Cœur »
Samedi 2 octobre, de 15 h à 17 h

Librairie Quai des Mots, Épinal

Jean-Pierre Pruvo

3 questions à Jean-Pierre Pruvo
Professeur de radiologie à l’université de Lille, chef du service de neuroradiologie au CHU de Lille et responsable du projet ARIANES.

Isabelle Sartori vous a sollicité pour être le parrain de la 38e édition des Larmes du Rire à Épinal, quel effet cela vous fait ?

Ça a eu un effet très positif. Une personne, comme Isabelle Sartori, qui s’occupe de la culture dans une région et qui veut associer un ensemble de partenaires, comme des médecins qui essaient de tout faire pour aider les patients, c’est beau. Dans la vie d’un Homme, il y a trois choses : l’éducation, la santé et la culture. Et il ne faut jamais oublier la santé : bien expliquer, la vulgariser… tout faire pour avancer le mieux possible. Dans le cadre des Larmes du Rire, c’est l’occasion d’inviter des gens de la santé, de tous les environnements… C’est une ouverture qui me plait bien ! Les gens sont curieux, les gens veulent savoir… C’est un honneur d’être là, d’être respecté et d’exprimer des choses.

En exclusivité, vous allez présenter une conférence sur les bienfaits du rire sur la santé. Sans trop en dire, pourquoi rire ça fait du bien ?

Quand on fait des choses qui font du bien, on sécrète des neuromédiateurs. Le cerveau est très bien organisé ! Mais, pour que tout fonctionne bien, il faut sécréter de la dopamine, chose que vous faites quand vous vous sentez bien. Mais, quand vous allez mal, quand vous stressez, on ne sécrète plus rien et tout se bloque. Vous savez, en santé on dit que lorsque l’on est malade, la moitié de la guérison, c’est de se sentir bien. On peut faire le meilleur traitement, le moral joue énormément. Alors, avec le projet régional ARIANES, nous avons la volonté de bien expliquer au patient son diagnostic, être précis, aider les gens, en les faisant rire, notamment en phase de guérison… On s’est rendu compte que ça faisait du bien aux gens ! La vie est dure, il y a un tas de problèmes ! Mais, le jour où les gens iront faire du yoga, écouter de la musique ou assister à un spectacle, ils sécréteront des neuromédiateurs et iront bien.

Enfin, comment peut-on prouver que le rire a un réel impact positif sur notre santé ?

On peut expliquer le mécanisme des larmes et du rire grâce à l’IRM. Cela demande énormément de boulot pour voir ce qui bloque. Par exemple, le stress, la pression de la réussite, l’environnement hostile peuvent être des facteurs… Et grâce à l’IRM et les neurosciences, on peut voir comment le cerveau fait fonctionner les rires et les larmes. En fait, les neuromédiateurs sont le carburant de notre cerveau. Et notre cerveau est comme une voiture : sans carburant, il n’avance pas. Il faut savoir exprimer sa sensibilité ! Et grâce à des spectacles comme ceux des Larmes du Rire, on peut trouver des solutions pour expliquer aux gens qu’ils doivent garder leurs émotions et leur sensibilité donc, pour débloquer les neuromédiateurs et se sentir bien.

Conférence du Professeur Jean-Pierre Pruvo
Samedi 2 octobre, 19 h à 20 h 
Espace Bar-Accueil
Gratuit avec le billet du soir
Jauge limitée
Réservation au 03 29 68 50 23

Les Larmes du Rire
Du 1er au 12 octobre
Centre des Congrès, Épinal
Tarifs :
> Plein : 16 €
> Réduit (demandeurs d’emploi, Jeunes et étudiants entre 18 et 25 ans) : 11 €
> Jeunes entre 10 et 18 ans : 7.50 €
> Enfant de moins de 10 ans : 5 €
> Groupe à partir de 10 pers. : 14 €
> Abonnement 4 spectacles : 52 €
> Abonnement complet : 100 €
Tarifs spéciaux et hors abonnements pour le samedi 9 octobre :
> Plein : 20 €
> Réduit : 13 €
Réservation auprès de l’office de tourisme d’Épinal au 03 29 82 53 32
Informations au 03 29 68 50 23 et isabelle.sartori@epinal.fr