God save the Queen ! Jusqu’à Epinal, Elizabeth II ne finit pas de faire parler d’elle et du jubilé de son règne. C’est le Musée de l’Image qui lui fait un clin d’oeil le temps d’un après-midi au pays du pudding, d’Oscar Wilde et des gentlemans.

Cela débute par une visite guidée de la toute nouvelle exposition du musée  » Rois et Reines  » consacrée à ces personnalités attachantes ou détestables, qui ont fait les petites histoires et la grande Histoire du pays. Le musée s’appuie sur une série d’images éditées à Epinal sous le second Empire : Clovis et Clothilde, Charlemagne et Hildegarde, Napoléon III et Eugénie… Les couples royaux sont passés au crible d’une réflexion inédite : quelle place a eu le mot  » et  » dans le couple  » roi et reine  » ? Martine Sadion, conservatrice et François Audigier, historien, vous mettent dans la confidence. 

Ensuite, place aux émotions sur grand écran : le film  » Stage beauty  » de Richard Eyre nous plonge dans les coulisses des théâtres londoniens du XVIIe siècle, un milieu alors réservé aux hommes mais où les femmes vont progressivement se faire une place. Hypocrisie, histoire de moeurs et influence : les affaires du royaume sentent le souffre !

Un après-midi so british ne peut se concevoir sans  » carrot cake « , pudding et candies, servis à l’heure du tea time pour tous les invités de sa majesté le musée. 
Et pour finir dans l’irrévérence et le  » chocking  » : des extraits d’Oscar Wilde, lus et commentés avec une bonne dose d’humour… noir of course !