L'acteur, réalisateur, scénariste et producteur britannique, Edgar Wright, sera l'invité d'honneur 2022.
© Adrienne Pitts

Les cinéphiles avertis vont jubiler à cette annonce, tant l’acteur, réalisateur, scénariste et producteur britannique, s’est forgé une réputation internationale qui a été à multiples reprises récompensé. Edgar Wright sera l’invité d’honneur du Festival international du film fantastique de Gérardmer 2022.

Edgar Wright sera l’invité d’honneur du 29e Festival International du Film Fantastique de Gérardmer. Cet homme de cinéma dispose déjà d’un CV bien fourni puisqu’il cumule les distinctions : le British Independent Film Award du meilleur scénario pour Shaun of the Dead en 2004, puis le Prix Bram Stoker du meilleur scénario, ex æquo avec Eternal Sunshine of the Spotless Mind, la même année.

En 2011, il s’offre l’Empire Awards du meilleur réalisateur pour Scott Pilgrim et le magazine spécialisé dans le cinéma britannique, Empire, lui remettre dans la foulée l’Inspiration Award. Enfin, l’Utah Film Critics Association Awards 2013 lui remettra le prix du Meilleur scénario original pour Le Dernier Pub avant la fin du monde.

Notons également plusieurs nominations au BAFTA pour ses nombreuses apparitions dans la série Les Allumés (2000 et 2002), ainsi que pour le meilleur film britannique en 2005 pour Shaun of the dead.

En 2021, il sort son dernier film réalisé : Last Night in Soho. Présenté en avant-première à la Mostra de Venise, en septembre dernier, il reçoit des critiques majoritairement positives, avec des éloges pour ses décors, sa photographie et les performances de Thomasin McKenzie et Anya Taylor-Joy.

Présenté comme le fils spirituel de John Landis, cinéaste hommagé en 2021 à Gérardmer, Edgar Wright propose des films à l’énergie débordante et à l’humour « 100 % British », qui tissent incontestablement des liens avec le cinéma horrifique d’hier, tout en jouant avec l’espace-temps si cher à Nicholas Meyer, qui sera honoré à ses côtés, à Gérardmer.

« Edgar Wright manie le cinéma pour mieux retenir le temps, en un geste rythmique, frénétique, qui frise toujours l’horrifique. Matière première d’un cinéaste qui ne cesse d’explorer la question du devenir adulte avec une passion et une érudition musicale vertigineuse. Dialogues, décors, déplacements, narration, tout chez le trublion Wright est au diapason d’une mélomanie maniaque et d’une précision quasisymphonique », présente Pierre Sachot, président de l’Association du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer.

Il ajoute : « Chez Edgar Wright, l’horreur est là avant l’horreur. Le zombie est indiscernable puisqu’il a déjà l’apparence des salariés amorphes et abrutis par la routine, des maris encombrés d’obligations familiales ou des ivrognes en errance. La figure du zombie (Shaun of the Dead) ou du robot au sang bleu (Le Dernier Pub avant la fin du monde) est pour le réalisateur le miroir effroyable de l‘entrée dans l’âge adulte et du monde du travail ».

Avant de conclure par son dernier film à succès, Last night in Soho « et sa ville fantasmée, Edgar Wright pousse encore plus loin le vertige de la nostalgie d’un monde perdu, celui des années 60, et manie l’art de l’espace-temps cinématographique où réalité et horreur sont les reflets d’un même miroir. Sous influence d’Hitchcock, Argento ou Powell, le réalisateur impose son talent de maître du genre dans un amour immodéré du cinéma ».

Il sera, donc, honoré dans la Perle des Vosges, cette année, à travers une rétrospective de ses films et une rencontre avec le public.

 

Découvrez Edgar Wright à travers les bandes-annonces de ses principaux films 

Bande annonce de Shaun of the Dead :

 

Bande annonce de Scott Pilgrim :

 

Bande annonce du Dernier pub avant la fin du monde :

 

Bande annonce de Last night in Soho :