Accueil > Culture > Cine - TV > Cinéma : les sorties du 12 janvier à ne pas manquer (bandes annonces)

Cinéma : les sorties du 12 janvier à ne pas manquer (bandes annonces)

Le 12 janvier 2022 par Jordane Rommevaux
Le 5e volet de la saga Scream à découvrir dans les salles.
Le 5e volet de la saga Scream à découvrir dans les salles.

Scream 

Comme un dernier clin d’œil meta cher à la franchise (qui en permanence se réfère à elle-même), Scream revient pour un cinquième épisode… qui reprend sans sourciller le titre du premier film. Pas question de reboot et de faire table rase du passé : comme dans les quatre volets qui ont précédé (et particulièrement le dernier en date), le tueur au masque sévit à Woodsboro, parmi une nouvelle promotion de victimes (et de tueurs potentiels), obligeant les survivants vétérans à reprendre du service pour faire mordre la poussière à Ghostface. A l’écran, domotique, réseaux sociaux et assistants virtuels sont mis en scène pour le servir dans sa croisade macabre. Une bonne idée, mais n’a t-elle pas déjà été exploitée dans Scream 4, qui jouait allègrement sur les évolutions des mœurs, de la technique et la connivence avec ses spectateurs ? Sauf que depuis, Wes Craven, pape de l’horreur et garant de la saga, a passé l’arme à gauche. Pour relancer la machine, la production a fait appel à l’autre gardien du temple, Kevin Williamson, scénariste des premiers long-métrages, et qui s’en était plus ou moins éloigné. Alors, s’il revient, c’est bien qu’il doit y avoir une raison non ? Habitué à être une franchise gigogne, Scream a forcément une botte secrète. On aimerait y voir une Neve Campbell en majesté avoir un rôle majeur… en Sidney Prescott qui prendrait enfin son destin en main, avec un coup d’avance sur la figure fantomatique qui lui a perpétuellement pourri la vie. Une chose est sûre, le film arrive au bon moment. Le premier avait été sacré au Festival du film fantastique de Gérardmer il y a vingt cinq ans. Un hors-d’œuvre parfait pour patienter avant la nouvelle édition du festival (du 26 au 30 janvier prochain) qui mixe valeurs sûres et sang frais pour continuer à terroriser des générations de spectateurs. Meta, on vous dit.

Un film de Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett. Avec Neve Campbell, Courteney Cox, David Arquette… 1 h 55. Sortie le 12 janvier.

Bande annonce de Scream :

 

Adieu Monsieur Haffmann 

Paris, 1941 – François Mercier est un homme ordinaire qui n’aspire qu’à fonder une famille avec la femme qu’il aime, Blanche. Il est aussi l’employé d’un joaillier talentueux, Monsieur Haffmann. Mais face à l’occupation allemande, les deux hommes n’auront d’autre choix que de conclure un accord dont les conséquences, au fil des mois, bouleverseront le destin de nos trois personnages.

Un film de Fred Cavayé. Avec Daniel Auteuil, Gilles Lellouche, Sara Giraudeau… 1 h 56. Sortie le 12 janvier.

Bande annonce d’Adieu Monsieur Haffmann :

 

Ouistreham

Marianne Winckler, écrivaine reconnue, entreprend un livre sur le travail précaire. Elle s’installe près de Caen et, sans révéler son identité, rejoint une équipe de femmes de ménage. Confrontée à la fragilité économique et à l’invisibilité sociale, elle découvre aussi l’entraide et la solidarité qui unissent ces travailleuses de l’ombre.

Un film d’Emmanuel Carrère. Avec Juliette Binoche, Hélène Lambert, Léa Carne… 1 h 46. Sortie le 12 janvier.

Bande annonce de Ouistreham :

 

Placés

Parce qu’il a oublié sa carte d’identité, Elias ne peut passer les épreuves du concours d’entrée à Sciences Po. À la recherche d’un job en attendant de pouvoir se présenter à nouveau, il devient éducateur dans une Maison d’Enfants à Caractère Social.

Un film de Nessim Chikhaoui. Avec Julie Depardieu, Philippe Rebbot, Shaïn Boumedine… 1 h 51. Sortie le 12 janvier.

Bande annonce de Placés :

 

Jane par Charlotte

Charlotte Gainsbourg a commencé à filmer sa mère, Jane Birkin, pour la regarder comme elle ne l’avait jamais fait. La pudeur de l’une face à l’autre n’avait jamais permis un tel rapprochement. Mais par l’entremise de la caméra, la glace se brise pour faire émerger un échange inédit, sur plusieurs années, qui efface peu à peu les deux artistes et les met à nu dans une conversation intime inédite et universelle pour laisser apparaître une mère face à une fille.

Un film docu de et avec Charlotte Gainsbourg et Jane Birkin. 1 h 30. Sortie le 12 janvier.

Bande annonce de Jane par Charlotte :

 

Cher Evan Hansen

Evan Hansen est un lycéen de 17 ans qui souffre de trouble d’anxiété sociale. Son thérapeute lui conseille de s’écrire une lettre pour l’aider à renforcer sa confiance. Lorsqu’un de ses camarades de classe, Connor, se suicide, Evan se retrouve au centre de la tourmente. Dans une tentative malavisée de réconforter la famille en deuil, Evan prétend qu’il était meilleur ami avec Connor.

Un film de Stephen Chbosky. Avec Julianne Moore, Kaitlyn Dever, Ben Platt… 2 h 17. Sortie le 12 janvier.

Bande annonce de Cher Evan Hansen :

 

 

Menu
logo facebook logo instagram logo twitter logo linkedin