Aline à découvrir dans les salles.

Aline

C’est une Valérie Lemercier en grande forme qui casse (enfin) le carcan étriqué des biopics avec Aline. La Aline du titre, c’est Aline Dieu. Une jeune québécoise dont la voix ne laisse personne indifférent. Lorsqu’elle fera la rencontre du producteur Guy-Claude, une relation singulière va naître parmi le duo. Elle va les mener sur la route de succès immenses, de la Belle Province à Las Vegas. La ressemblance avec une certaine chanteuse, prénom Céline, n’est pas fortuite. Aline lui est consacrée et c’est un drôle d’objet filmique. Il n’est pas vraiment un biopic dans le sens consensuel du terme. La preuve : c’est Valérie Lemercier elle-même qui s’attribue le rôle de la chanteuse, jusque dans les scènes de sa prime jeunesse, où elle l’interprète enfant, avec sa tête d’adulte et un simple effet de perspective forcée qui étonne et détonne. On tique au début, et pourtant, assez rapidement, l’improbable se fait vite oublier. Surtout, on ne se moque jamais. C’est la force du long-métrage, qui mêle réalité et fiction, mais transpire le respect pour le parcours de Céline Dion. Qu’on ne se méprenne pas, la biographie de la chanteuse est scrupuleusement étudiée, avec un vrai regard de cinéaste. En choisissant de faire de la relation entre Aline/Céline et son imprésario le moteur de l’intrigue, le script du film se passe de tous les protagonistes qui pourraient faire écran ou détourner le film de la voie choisie. C’est ainsi que non, on ne verra pas Jean-Jacques Goldman, ou son équivalent dans le film. Tant pis, et surtout pas grave. L’intrigue est tenue, et c’est ce qui compte : sa force, c’est l’intime. Si le long-métrage brille moins dans la mise en scène des shows grandiloquents de la chanteuse, on vous met au défi de ne pas vous repasser toute la discographie de la chanteuse en sortant du cinéma. Imparable.

Un film de et avec Valérie Lemercier, Sylvain Marcel, Danielle Fichaud… 2 h 03. Sortie le 10 novembre.

Bande annonce d’Aline :

 

Cry Macho

Mike, star déchue du rodéo, se voit confier une mission a priori impossible : se rendre au Mexique pour y trouver un adolescent turbulent et l’amener jusqu’au Texas. Il lui faudra pour cela affronter la pègre mexicaine, la police et son propre passé.

Un film de et avec Clint Eastwood, Dwight Yoakam, Daniel V. Graulau… 1 h 44. Sortie le 10 novembre.

Bande annonce de Cry Macho :

 

Haute couture

Première d’atelier au sein de la Maison Dior, Esther participe à sa dernière collection de Haute Couture avant de prendre sa retraite. Un jour, elle se fait voler son sac dans le métro par Jade, 20 ans. Mais celle-ci, prise de remords, décide de lui restituer son bien. Séduite malgré elle par l’audace de la jeune fille et convaincue qu’elle a un don, Esther lui offre la chance d’intégrer les ateliers de la Maison Dior comme apprentie. L’occasion de transmettre à Jade un métier exercé depuis toujours pour la beauté du geste.

Un film de Sylvie Ohayon. Avec Nathalie Baye, Pascale Arbillot, Lyna Khoudri… 1 h 41. Sortie le 10 novembre.

Bande annonce de Haute couture :

 

A good man

Un couple, sur l’île de Groix. Lui est infirmier, elle donne des cours de danse. Ils s’aiment et vivent ensemble depuis 6 ans. Il ne manque rien à leur amour, sauf un enfant. Et puisqu’Aude ne le peut pas, c’est Benjamin qui le portera.

Un film de Marie-Castille Mention-Schaar. Avec Vincent Dedienne, Noémie Merlant, Soko… 1 h 48. Sortie le 10 novembre.

Bande annonce d’A good man :

 

Marcher sur l’eau

Marcher sur l’eau a été tourné dans le nord du Niger entre 2018 et 2020 et raconte l’histoire du village de Tatiste, victime du réchauffement climatique, qui se bat pour avoir accès à l’eau par la construction d’un forage. Chaque jour, Houlaye quatorze ans, comme d’autres jeunes filles, marche des kilomètres pour aller puiser l’eau, essentielle à la vie du village. Cette tâche quotidienne les empêche, entre autres, d’être assidues à l’école. L’absence d’eau pousse également les adultes à quitter leur famille chaque année pour aller chercher au-delà des frontières les ressources nécessaires à leur survie. Pourtant, cette région recouvre dans son sous-sol un lac aquifère de plusieurs milliers de kilomètres carrés. Sous l’impulsion des habitants et par l’action de l’ONG Amman Imman un forage apporterait l’eau tant convoitée au centre du village et offrirait à tous une vie meilleure.

Un film-documentaire d’Aïssa Maïga. 1 h 29. Sortie le 10 novembre.

Bande annonce de Marcher sur l’eau :

 

Entre deux trains

Il y a neuf ans, ils ont vécu une brève histoire d’amour. Aujourd’hui, ils se croisent par hasard sur un quai de gare, entre deux trains. Lui arrive, elle repart. Ils ont quatre-vingt minutes pour faire le point sur leur vie, face à face avec leurs vérités et leurs souvenirs. C’est leur dernière chance.

Un film de Pierre Filmon. Avec Pierre Rochefort, Ronald Guttman, Laëtitia Eîdo… 1 h 14. Sortie le 10 novembre.

Bande annonce d’Entre deux trains :

 

Empathie

Ed doit réaliser un documentaire sur le bien-être animal pour tenter de faire bouger l’opinion publique. Complètement étranger à cette question, il va d’abord s’immerger dans le monde de la cause animale et du véganisme. Cette aventure singulière va remettre en question ses habitudes de consommation et son mode de vie… Mais jusqu’à quel point ?

Un film-documentaire de Ed Antoja. Avec Lucien Jean-Baptiste, Hélène de Fougerolles. 1 h 15. Sortie le 10 novembre.

Bande annonce d’Empathie :