Le nouveau Spielberg arrive dans les salles.
© Amblin Entertainment

Dans un futur proche, la Terre, vidée de toutes ses ressources, s’est transformée en un gigantesque bidonville où s’entassent (littéralement) des baraquements de fortune. Au milieu de ce chaos ambiant vit le jeune Wade qui, comme la plupart de ses concitoyens, passe son temps dans l’Oasis.

Un univers en réalité virtuelle qui se substitue au monde réel et où chacun mène une vie idéale. Mais, le jour de la mort du richissime créateur de l’Oasis, un témoignage posthume révèle que trois clés sont cachées dans l’univers virtuel. Celui qui mettra la main sur ces totems remportera une somme colossale. Wade se lance dans la compétition, mais il est loin d’être le seul…

A l’origine, Ready Player One est connu pour être un roman d’Ernest Cline qui profitait du monde virtuel qu’il décrivait pour glisser tout un tas de références à la pop culture des années 80. L’aventure était plaisante mais consistait surtout en un enchaînement de clins d’œil ultra appuyés dans un récit finalement très linéaire.

A l’heure où la nostalgie pour les eighties est ressortie à toutes les sauces (Stranger ThingsÇa…), pouvait-on attendre quelque chose de plus saillant que son modèle ? Oui, quand le réalisateur qui s’empare de cette adaptation s’appelle Steven Spielberg, papa d’E.TIndiana JonesJaws et producteur de Retour vers le futur et des Goonies.

Autant dire que dans le roman, il est cité toutes les trois pages. Loin de faire un film qui enquille les références à sa gloire, « Spielby » livre un film magistral qui prend sa propre voie. Où la collection de références, jamais vaine, et les passages successifs du réel au virtuel offrent surtout le moyen de repousser les limites du blockbuster en repensant la pop culture par la racine.

Rappelant à tous ceux qui ne cessent de s’inspirer de ses œuvres, que c’est bien lui qui a planté les premières graines. Livrant, enfin, un autoportrait, avec suffisamment de recul pour bouleverser.

Un film de Steven Spielberg. Avec Tye Sheridan, Olivia Cooke, Ben Mendelsohn,… 2 h 20. Sortie le 28 mars.

Bande annonce de Ready Player One :