Accueil > Culture > Cine - TV > Cinéma : les sorties du 7 septembre à ne pas manquer (bandes annonces)

Cinéma : les sorties du 7 septembre à ne pas manquer (bandes annonces)

Le 07 septembre 2022 par Jordane Rommevaux
Cinéma : les sorties du 7 septembre à ne pas manquer (bandes annonces)
Le visiteur du futur, film tourné à Nancy, à découvrir dans les salles.
© Pyramide Productions – Thomas O’Brien

Le visiteur du futur

Le grand écran n’a pas perdu de sa force d’attraction auprès des créateurs quels qu’ils soient, -issus de la petite lucarne, comme du web-, rêvant d’y transposer leurs histoires. Un idéal, pour peu que l’on y mette les moyens et la véritable vision d’une ambition. Après Kaamelott, c’est Le visiteur du futur, autre totem de la culture geek francophone, qui s’apprête à changer de format. Comédie de science-fiction ultra référencée qui carbure au décalage et à l’absurde, Le visiteur a connu plusieurs vies. L’histoire de ce voyageur temporel qui débarque d’un futur post apocalyptique en faisant irruption dans le quotidien d’un jeune adulte, loin de se douter des funestes conséquences de ses actes les plus anodins, a d’abord été racontée dans une courte pastille, mise en ligne sur le site Dailymotion. Puis, la création de François Descraques, référence de la websérie en France, est passée par feu la chaîne NoLife, puis par France 4. Celle-ci a même été déclinée en BD, en manga et en roman… Un médium pensé, à l’époque, comme le réceptacle idéal pour clore la série… mais ça, c’était avant de la voir renaître, huit ans après dans les salles obscures. Plus qu’une forme de consécration, c’est donc un prolongement naturel et la dernière étape d’un grand chelem pour Le visiteur qui n’a eu de cesse d’exploiter les supports et d’étoffer sa narration (famélique au départ, elle a su constituer un véritable univers) pour faire vivre son récit. Avec le film, Le visiteur, il élève encore ses ambitions et, bonne nouvelle, ça se voit à l’écran. Côté scénario, celui-ci se déroule après les quatre saisons et les supports qui ont fait vivre la série toutes ces années. Mais, pas de panique, le long-métrage a été conçu comme une histoire autonome et pour tous les publics, avec de nouveaux héros. Une force chez Descraques, un nouveau gage de qualité pour un film qui devrait faire parler bien au-delà d’un cercle d’initiés.

Un film de François Descraques. Avec Florent Dorin, Arnaud Ducret, Enya Baroux… 1 h 42. Sortie le 7 septembre.

Bande annonce du Visiteur du futur :

Kompromat

Depuis Le Bureau des Légendes, le public est devenu familier des termes consacrés au monde du renseignement. Venue de l’Est, la notion de Kompromat désigne les faux documents produits pour nuire à un opposant, quel qu’il soit. Un français employé en Russie (Gilles Lellouche) va en faire les frais, incarcéré arbitrairement du jour au lendemain. Thriller tricolore aux airs de Midnight Express, Kompromat aura tout gagné s’il épouse la vigueur des productions récentes du même bois (Boîte Noire ou Goliath… avec le même Gilles Lellouche).

Un film de Jérôme Salle. Avec Gilles Lellouche, Joanna Kulig, Michael Gor… 2 h 07. Sortie le 7 septembre.

Bande annonce de Kompromat :

Tout le monde aime Jeanne

Tout le monde a toujours aimé Jeanne. Aujourd’hui, elle se déteste. Surendettée, elle doit se rendre à Lisbonne et mettre en vente l’appartement de sa mère disparue un an auparavant. À l’aéroport elle tombe sur Jean, un ancien camarade de lycée fantasque et quelque peu envahissant.

Un film de Céline Devaux. Avec Laurent Lafitte, Blanche Gardin, Maxence Tual… 1 h 35. Sortie le 7 septembre.

Bande annonce de Tout le monde aime Jeanne :

Revoir Paris

A Paris, Mia est prise dans un attentat dans une brasserie. Trois mois plus tard, alors qu’elle n’a toujours pas réussi à reprendre le cours de sa vie et qu’elle ne se rappelle de l’évènement que par bribes, Mia décide d’enquêter dans sa mémoire pour retrouver le chemin d’un bonheur possible.

Un film d’Alice Winocour. Avec Virginie Efira, Benoît Magimel, Grégoire Colin… 1 h 45. Sortie le 7 septembre.

Bande annonce de Revoir Paris :

Le Tigre et le Président

1920, les années folles – Georges Clemenceau vient de perdre l’élection présidentielle face à l’inconnu Paul Deschanel, un idéaliste qui veut changer le pays. Mais un soir, ce dernier tombe d’un train et se volatilise. Au petit matin, la France cherche son président, une occasion en or pour le Tigre Clemenceau…

Un film de Jean-Marc Peyrefitte. Avec André Dussollier, Jacques Gamblin, Christian Hecq… 1 h 38. Sortie le 7 septembre.

Bande annonce du Tigre et le Président :

Menu
logo facebook logo instagram logo twitter logo linkedin