Lutte contre le gel de printemps de 2016 dans les vignes de Chablis, en Bourgogne, avec la techniques des bougies ou chaufferettes.
© Aurélien Ibanez
- Publicité -MIB-NVX-DOCKS2021

Ces deux dernières semaines, la vague de froid et le retour du gel ont causé des dégâts importants dans un grand nombre de culture. Face à cette catastrophe, le Premier ministre a annoncé une série de mesures pour soutenir les agriculteurs français.

Nombreuses sont les cultures qui ont subi de gros dégâts avec la vague de froid et le retour du gel ces dernières semaines. Notamment les viticulteurs, les arboriculteurs et les grandes cultures comme celles de la betterave ou du colza. Face à cette catastrophe, le Premier ministre et le ministre de l’Agriculture se sont rendus sur le terrain pour faire un état des lieux. S’en suit donc une série de mesures, s’inscrivant dans un dispositif de grande ampleur, estimé à près d’un milliard d’euros. Ces mesures comprennent, notamment, une année blanche du côté des cotisations et des dégrèvements de taxes foncières sur le non bâti. Tout cela sera suivi par des mesures exceptionnelles. Comme l’indemnisation des arboriculteurs au titre du dispositif des calamités agricoles. Elle sera portée jusqu’à 40% pour les pertes les plus importantes.

Des mesures phares dans les Vosges et au plan national

Dans les Vosges, les producteurs de mirabelles et de quetsches ont été durement touchés. Un point de situation est donc en train d’être établi par la Chambre d’agriculture, en relation avec les exploitants concernés. Enfin, le Premier ministre a rappelé la nécessité d’apporter des réponses structurelles. Le but étant de renforcer durable notre agriculture face aux aléas climatiques. Il a notamment demandé d’accélérer les travaux de réforme de l’assurance récolte. Mais a aussi annoncé le doublement de l’enveloppe du plan de relance dédiée à la protection contre les aléas climatiques.