Tissage de France, comme Fives Cryo et la Société Forestière Docelloise, ont été distingués.
© Tissage de France
- Publicité -MIB-NVX-DOCKS2021

La préfecture de la région Grand-Est vient de révéler les 19 candidats lauréats du fonds d’accélération des investissements industriels dans la région.

Un véritable soutien public envers les acteurs industriels, ce fonds d’accélération de 400 millions d’euros d’ici 2022, vise à financer les projets industriels les plus structurants et 3 d’entre-eux sont vosgiens : Fives Cryo (Golbey), Tissage de France (Rupt-sur-Moselle) et la Société Forestière Docelloise (Docelles).

La Société forestière Docelloise est spécialisée dans le sciage de bois de hêtre à destination des fabricants de meubles et de l’industrie. Le projet (12,1 M€) vise à moderniser la scierie afin de produire des bois recoupés et séchés pour accéder à de nouveaux marchés, notamment asiatiques. Ce programme permettra de pérenniser plus de 30 emplois dans les Vosges grâce à une usine plus compétitive.

Tissage de France a été créée en 2018 à la suite de la reprise de l’usine de Valrupt Industries par L’Equipe 1083. Spécialisée dans la filature et le tissage pour de multiples secteurs d’activité, l’entreprise compte aujourd’hui 31 collaborateurs. L’objectif du projet (1,1 M€) est de transformer l’entreprise en première usine zéro déchet de jeans éco-conçus en complétant la filature de cotonbio/recyclé et le tissage par une unité de confection et de finition locale. L’acquisition d’équipements innovants permettra de teindre et de délaver les jeans de manière écologique avec une réduction de la consommation d’eau, de produits chimiques et la réalisation d’économies d’énergie. L’investissement permettra la création 30 emplois sur le site de Rupt-sur-Moselle.

Fives Cryo est spécialisé dans la conception, la production, l’installation et l’entretien d’échangeurs de chaleur à plaques et ondes en aluminium brasé pour l’industrie de l’énergie. L’objectif du projet (2,7 M€) est la modernisation et le renforcement de la compétitivité de l’entreprise à travers l’acquisition de nouvelles machines et de nouveaux logiciels. Il comporte également une dimension environnementale avec l’isolation de la toiture des locaux de production. 8 emplois devraient être créés dans le cadre de ce programme.