© DR

La maison du 21e siècle à Saint-Dié-des-Vosges prend en charge différents types de handicap et a pour vocation principale une ouverture sur l’extérieur. C’est dans ce cadre qu’un projet a été réalisé en collaboration avec Ivaylo Iliev. Ce grand passionné de sport initie de jeunes autistes au volley-ball. Un projet qui fait déjà ses preuves.

La socialisation de jeunes autistes âgés de 20 à 24 ans est une des principales missions de Stéphane Paicheler, éducateur à la maison du 21e siècle. Le sport est selon lui un des meilleurs moyens d’expressions pour différents types de handicap. Avec les autistes du groupe « pélican », il fait du tennis de table, de l’athlétisme et de la gymnastique. Plus récemment, six résidents ont testé le volley-ball, un sport collectif qui n’est pas forcément facile à appréhender avec ce public. Et pourtant en seulement trois séances ils ont tous fait d’énormes progrès. Application des consignes, compréhension verbale et concentration sont notamment au cœur du projet imaginé par Ivaylo Iliev dans le cadre de l’obtention de son BPJEPS, activité pour tous et sport collectif. Ce joueur de volley-ball de l’équipe de nationale 2 du SRD Saint-Dié-des-Vosges a présenté son idée à l’association et a mis en place plusieurs séances en collaboration avec les éducateurs référents des jeunes garçons autistes. « L’idée est de leur apprendre les bases du jeu collectif » nous explique le sportif.

Il est présent pour leur montrer le jeu avec ballon et les éducateurs sont là pour aider les jeunes dans leurs tâches. « Lors de la première séance, j’avais préparé des exercices trop difficiles pour eux, j’ai dû m’adapter et trouver des idées plus accessibles » confie Ivaylo Iliev. « Aujourd’hui, nous sommes seulement à la troisième séance et les progrès sont notables : ils communiquent avec moi et entre eux, lancent la balle et certains parviennent même à frapper dedans pour reproduire un véritable geste de volley » détaille-t-il. Le volleyeur prend sa mission très à cœur et semble satisfait du résultat : « quand je les vois rire ou sourire en jouant, je me dis que mon projet prend tout son sens ». Évidemment, tous n’ont pas le même niveau ou la même approche face au ballon, mais on constate que chacun a la liberté de progresser à son propre rythme grâce à des exercices adaptés. Pendant une heure complète, les jeunes autistes parviennent à rester concentrés pour atteindre les objectifs mis en place par les encadrants. Ils maintiennent aussi les acquis des premières séances. Une réelle satisfaction !

Ne pas laisser le handicap de côté

Ce projet d’intégration du handicap dans le sport est sans conteste une belle initiative pour ne pas laisser le handicap de côté. Participer à une vie sociale contribue à l’épanouissement de chaque personne. C’est également une façon de développer le potentiel de chacun en s’adaptant aux besoins et envies des personnes handicapées. La maison du 21e siècle multiplie les projets allant dans ce sens. Ivaylo Iliev a été soutenu et aidé dans sa démarche par la mairie de Saint-Dié-des-Vosges, l’entreprise Mercier-David et plusieurs personnes de son club de volley, dont l’entraîneur Sébastien Claude qui s’est notamment occupé de la réalisation des flocages sur les tee-shirts offerts aux résidents.

Ivaylo Iliev, vosgien d’adoption

D’origine bulgare, celui que l’on surnomme « Ivo » est venu en France il y a quelques années pour jouer au volley-ball. Après un passage au SAS Épinal en 2012, il est arrivé au SRD Saint-Dié-des-Vosges en 2014. Un club familial qui des ambitions à haut niveau qui motivent le jeune homme de 34 ans. S’il obtient son BPJEPS, Ivo souhaite poursuivre sa formation dans le but d’acquérir les diplômes nécessaires afin de devenir entraîneur à un niveau professionnel. Le jeune homme semble très attaché aux Vosges puisqu’il nous explique qu’il y a rencontré sa compagne, Émilie Mangin, joueuse de volley-ball au SRD, dont la famille tient le G.A.E.C du Sorbier à Rehaincourt.