Le conseillé EIE de l'ALEC, Damien Levrey, recommande la prudence.
- Publicité -2

Le problème est d’envergure nationale, et les Vosges ne sont pas épargnées.
Depuis cet automne, de plus en plus de particuliers sont contactés par des personnes se faisant passer pour des salariés d’organismes publics. Damien Levrey, conseiller à l’Espace Info Énergie porté par l’Alec Épinal – Centre Vosges, rappelle le cadre légal et recommande la prudence.

Depuis septembre 2020, les entreprises ou les particuliers spécialisés dans la rénovation énergétique ne sont plus autorisés à démarcher des clients par téléphone. Malgré cela, des particuliers vous signalent avoir été sollicités par des personnes se présentant comme étant salariés de l’Alec…

Damien Levrey – Oui. Malgré cette loi, des personnes malveillantes continuent d’usurper notre identité. Cela concerne surtout les travaux financés à 100 %, comme les travaux à 1 euro, et les campagnes de diagnostic gratuit sous couvert d’aides de l’ALEC, de l’État ou encore de l’Anah. Pour qu’il n’y ait plus d’équivoque, sachez que l’Alec, comme tout organisme public, ne démarchent jamais les particuliers ! Notre mission, confiée par la Communauté d’Agglomération d’Épinal, est d’accueillir et de conseiller les habitants sur l’amélioration énergétique de leur logement. La démarche envers l’Alec est strictement volontaire : les particuliers viennent à nous en nous contactant par téléphone, non l’inverse. Autre point important, nos conseils sont gratuits et désintéressés de toute démarche commerciale. Deux critères importants pour identifier les arnaques.

En quoi s’agit-il d’arnaques ?

D. L. – Les aides à la rénovation énergétique reposent aujourd’hui sur les Certificats d’économie d’énergie des fournisseurs d’énergie (les CEE) et des offres incitatives. Or pour dégager de la marge, ces personnes peu scrupuleuses ne prennent en compte ni les caractéristiques du logement ni la technicité des travaux et jouent sur les surfaces à traiter et la qualité des matériaux pour gonfler la part des certificats.

Quelle est la conduite à tenir si l’on est la cible de démarchage téléphonique ?

D. L. – Tout d’abord, noter le nom de la personne et/ou de l’entreprise qui vous a contacté. Ne leur transmettre aucune information d’ordre fiscal ou bancaire et ne signer aucun document vous engageant. Enfin, il est important de nous contacter au 03 29 81 13 40 ou par mail sur cov@eie-grandest.fr pour que nous puissions en informer la répression des fraudes.

Quelles conséquences ces fraudes ont-elles ?

D. L. – Elles sèment le doute chez les particuliers et discréditent les actions de l’Alec et la qualité des entreprises locales RGE qui réalisent des travaux de qualité dans le respect des gains en confort ou en énergie annoncés. La bonne démarche, avant d’effectuer des travaux de rénovation énergétique, commence plus que jamais par contacter l’espace Info Énergie de votre localité.