En 2021, 10% des personnes souhaitant déménager visent la région Grand Est.
- Publicité -2

Le réseau « Les déménageurs bretons » ont analysé les différents mouvements résidentiels de l’année 2020. Une année tumultueuse, marquée par la crise sanitaire, deux confinements et des couvre-feux. Mais aussi marquée par énormément de déménagements en France.

L’année 2020 a chamboulé nos vies. Et pour beaucoup, les deux confinements et les couvre-feux ont laissé apparaître un besoin de changement. Un plan grand logement, un extérieur, une maison à la campagne ou un appartement en périphérie de grandes villes… Bref, la crise sanitaire a dévoilé de nouveaux besoins chez les Français. Des envies que le réseau « les déménageurs bretons » a remarqué, puisqu’en 2020, 10% de la population a déménagé, contre 48% ses 10 dernières années. Et majoritairement, ce sont les moins de 35 ans qui ont changé de logement (23%).

Pourquoi ?

Dans 70% des cas, le déménagement d’un ménage est lié à des raisons personnelles : 24% ont vendu ou acheté un bien immobilier. 16% des Français ont suivi leur conjoint.e, 14% ont décidé de changé de cadre de vie pour éviter des nuisances ou bien par attachement à la région d’origine. Enfin, pour 11% des foyers, cela est dû à un loyer trop élevé. Pour 23% des Français, leur déménagement a été causé par des raisons professionnelles. 9% suite à une mutation, un changement du lieu de travail ou la distance avec le domicile. 9% des Français ont changé de logement car ils entraient dans la vie active. 8% car leur entreprise changeait de locaux, et enfin, 12% ont déménagé pour suivre des études, ou changer d’école.

Besoin d’espace

La crise sanitaire a beaucoup pesé dans la balance lorsque les ménages ont envisagé de déménager. Les 55 jours de confinement au printemps et 46 à l’automne ont décidé près de 36% des Français qui ont déménagé ou envisagent de déménager en 2021. Pour 32% de la population, cela s’explique par le désir d’avoir un extérieur contre 29% qui souhait un logement plus spacieux. En effet, 1/3 de la population française habite dans un immeuble, et seulement 6% d’entre eux disposent d’un jardin, d’un terrain ou d’une cour. Et ce manque d’accès à un espace extérieur pendant le période de confinement a, parfois, accentué le sentiment d’enfermement.

Aller vers nouveaux horizons

Le réseau des déménageurs bretons remarque également le désir des Français de quitter la ville et ainsi, rejoindre la campagne. 19% d’entre eux déclarent que la crise a joué dans la décision, et 10% souhaitent habiter dans une ville plus petite. D’ailleurs, pour les Français qui souhaitent déménager en 2021, 10% d’entre eux ont exprimé l’envie de rejoindre le Grand Est !

Source : Les déménageurs bretons