La capsule temporelle sera déterrée le 18 septembre 2071.
© Ville d'Épinal

Ce samedi 18 septembre, c’est à 19 h que la capsule temporelle initiée par la mairie d’Épinal et Épinal Habitat a été enfouie en lieu et place des deux immeubles, détruits il y a quelques semaines, dans le quartier de Bitola.

Cette capsule, qui permet de capturer un témoignage du présent à destination des futurs habitants du quartier, s’inscrit dans le cadre du projet de renouvellement urbain « Ici demain Bitola – Champbeauvert ».

Elle prend la forme d’un baril étanche de 26L et est scellée dans un caveau en béton d’1m2 creusé dans le sol devant le parking des anciens immeubles, le long d’une future voie verte.

Dans 50 ans, son ouverture qui est prévue le 18 septembre 2071, permettra aux générations futures d’en apprendre davantage sur la vie actuelle des habitants du quartier grâce aux « trésors » qu’elle renferme :

  • des dessins réalisés par les enfants inscrits au périscolaire et à l’accompagnement scolaire au Centre Social de Bitola-Champbeauvert
  • des photographies du quartier et de moments de vie réalisées par Gabriel Loisy en 2021
  • des croquis d’intentions du futur quartier
  • des textes y trouvent également leur place, notamment deux courriers sur l’histoire du quartier adressés aux spinaliens de 2071 signés par Patrick Nardin, maire d’Epinal, et Jacques Grasser, conseiller municipal délégué au patrimoine historique, aux archives municipales
  • des plans du projet de renouvellement urbain tel qu’il est actuellement imaginé
  • un morceau de béton issu de chacun des immeubles démolis se niche également à l’intérieur.