- Publicité -MINI-BANNIERE_468-x-68_100VOSGES_JEP2020-01

Sport de salon extrêmement rigoureux, les échecs seront de la partie à La Bresse, en présence de nombreux spécialistes internationaux. Le roi réussira-t-il à conserver sa couronne ?

Le sport n’est pas toujours une affaire de muscles, il est aussi une affaire de méninges. Certains diront que les échecs ne sont pas un sport, pourtant demandez aux pratiquants habituels :  » Il faut une grande endurance et surtout une forte concentration pour réussir à enchaîner une journée de compétitions. « 

Une fois n’est pas coutume donc, place au sport cérébral avec l’organisation du prochain Open d’échecs de La Bresse, du jeudi 1er au dimanche 4 novembre, au sein du Pont-du-Metty.

 » C’est un tournoi convivial que nous organisons conjointement avec l’Echiquier spinalien, présente Claude Adrian, organisateur du club meurthe-et-mosellan Stanislas Echecs. L’idée est de rassembler 150 joueurs, de nationalités différentes et de tous âges, pour quatre jours de compétitions intensives. « 

Des spécialistes venus de clubs allemands, suisses, belges et luxembourgeois se mêleront aux experts tricolores représentant principalement les clubs locaux et du Grand Est.  » De nombreux clubs formateurs envoient leurs jeunes troupes accompagnées de leurs entraîneurs respectifs afin de parfaire leur niveau « , ajoute-t-il. C’est une expérience qu’il est indispensable d’acquérir et pour laquelle il faut apprendre à gérer son stress, chose parfois difficile lorsque la partie est importante.

Si le championnat se déroule toujours dans une ambiance bon enfant, il n’en demeure pas moins que la lutte entre les protagonistes est farouche afin d’inscrire une ligne sur son palmarès et figurer au prestigieux tableau des vainqueurs du tournoi international vosgien.

La compétition débutera jeudi 1er novembre à 9h30 avec la première ronde, autrement dit, des matchs entre compétiteurs de même niveau. C’est sur pas moins de trois tournois que la compétition sera répartie, suivant les niveaux de jeu et les âges. L’Open C sera dévolu aux joueurs les moins expérimentés et aux jeunes. L’Open B, lui, sera ouvert aux adultes et aux jeunes possédant moins de 1 600 élos. 

 » Chaque joueur qui effectue un tournoi marque des points. Ceux-ci se traduisent en élos. Pour cette poule B, nous aurons, donc, les joueurs moyens mais ayant déjà une petite expérience de la compétition.  » Enfin, l’Open A réunira les cadors de la discipline, que l’on nommerait  » têtes de série  » en tennis.

Chaque Open comprend sept à dix rondes, de 1h30 à 4h de jeu,  » donc trois rencontres par journée maximum « , précise le maître international qui a remporté l’Open en 1998.  » Notre tournoi jouit d’une bonne réputation car il y a une grande facilité de logement sur place. C’est un vrai plus pour un championnat de cette ampleur. « 

Parmi les favoris, le Nancéien Matthieu Pourquet (16 ans) qui a décroché la seconde place l’an dernier derrière Karl Messinger (Mulhouse) qui garde encore le suspens quant à sa participation. Ou encore, l’expérimenté Mickaël Ludwig, classé à plus de 2000 élos, qui pourrait bien inscrire son nom au palmarès où figure le grand maître Christian Bauer (numéro 3 français), vainqueur en 1991.

Open de La Bresse
Du 1er au 4 novembre, 9h30 – Entrée libre
Le Pont-du-Metty, La Bresse