Julien Absalon tire sa révérence au plus haut niveau après une carrière exceptionnelle
- Publicité -MINI-BANNIERE-468-X-68_100-VOSGES_PHYTO_2018

C’est un petit coup de tonnerre dans le monde du cyclisme et du VTT. Julien Absalon ne sera pas au départ de la prochaine manche de Coupe du Monde ce dimanche à Albstadt. Il a décidé de mettre fin à sa carrière. Il l’a annoncé ce lundi à nos confrères de L’Equipe.

Au moment de lancer son team « Absolute Absalon » en octobre 2017, Julien Absalon avait annoncé vouloir poursuivre sur le vélo au plus haut niveau jusqu’en 2019, au moins. Le double champion olympique vosgien de VTT cross-country n’ira finalement pas plus loin.

A 37 ans, Julien Absalon tire sa révérence après de très nombreuses années au sommet. Il peut se targuer d’avoir dominé sa discipline pendant plus d’une décennie, se construisant au fil des années et des titres le plus beau palmarès du VTT français et mondial.

Le double champion olympique et quintuple champion du monde était diminué par les allergies depuis le début de saison. Il s’explique dans les colonnes de l’Equipe à qui il a accordé un entretien exclusif publié en intégralité dans le quotidien daté de ce mardi.

« L’élément déclencheur, c’est le problème d’allergie. Cela fait déjà trois saisons que je suis allergique aux pollens du bassin méditerranéen et que je souffre en début de saison (…)  En Coupe d’Allemagne fin avril, je me suis rendu compte que j’étais allergique aux pollens du Nord de l’Europe. J’ai pris un super départ mais ensuite je n’arrivais plus à respirer correctement. J’avais un goût de sang au niveau des bronches (…) J’ai pris un coup au moral. Je me suis aussi rendu compte que mes nouveaux objectifs, hors compétition, prenaient le pas sur les objectifs de compétition », explique-t-il.

Julien Absalon, qui réside à Fréjus, va désormais se consacrer pleinement à son rôle de  team-manager et faire grandir encore le grand espoir, Vosgien lui aussi, Neïlo Perrin-Ganier, qui a déjà franchi un cap sous sa tutelle. Pour autant, il continuera à se faire plaisir sur certaines épreuves comme la Mégavalanche de l’Alpe d’Huez, Cape Epic, ou la Transvésubienne.  «J’ai encore envie d’en chier sur un vélo », assure-t-il.

Les plus belles lignes du palmarès de Julie Absalon :

2 fois champion olympique (Athènes et Pékin)

5 fois champion du monde

5 fois champion d’Europe

7 fois vainqueur du classement général de la Coupe du monde, 33 victoires sur le circuit

14 fois champion de France