Les deux fondateurs de Moutache Bikes, Grégory Sand et Emmanuel Antonot
© Agence WHYEX
- Publicité -MIB_EVODIA-SEPT-2019

C’est l’une des plus belles réussites vosgiennes de ces 10 dernières années. La société Moustache Bikes, spécialisée dans le vélo à assistance électrique, continue de grandir et sera l’un des acteurs phares du rendez-vous spinalien prévu ce week-end.

Moustache Bikes, c’est une affaire qui roule. Une entreprise vosgienne qui depuis sa création en 2011 affiche un taux de croissance moyenne de 70 % par an et compte aujourd’hui plus de 90 salariés. Désormais installée dans la zone Inova 3000 à Capavenir Vosges, elle vient de changer d’actionnaire principal mais ses fondateurs, Emmanuel Antonot et Grégory Sand, restent aux manettes. « Nous gardons l’intégralité du contrôle de la société et continuons d’assurer la gouvernance », assure le second.

Chez Moustache Bikes, le VTT pèse pour près de 50 % des ventes. « C’est un segment sur lequel on s’est rapidement positionné, explique le second. Au fil des années, il y a eu un développement sur la partie loisirs. Depuis 4 ans environ le VTT a une vraie place sur le marché », indique Grégory Sand. L’entreprise vosgienne, lauréate du titre de VTT de l’année 2018, propose une gamme très complète à destination de tous les publics.

« Les championnats de France, l’enchaînement rêvé »

Les championnats de France de VTTAE organisés fin avril à Épinal tombent à point nommé. « Je trouve que c’est un enchainement un petit peu rêvé, s’enthousiasme Grégory Sand. On a été précurseurs, aujourd’hui la pratique est ancrée. Boucler cet événement dans les Vosges avec Julien qui, comme nous, revendique sa terre natale, c’est très symbolique. S’il peut prendre du plaisir et rebondir sur une deuxième partie de carrière avec le VAE c’est génial. Il vient totalement crédibiliser la pratique. »

Leader sur le marché français, Moustache Bikes, qui travaille avec plus de 200 revendeurs sur le territoire, compte poursuivre son expansion en Europe et à l’international. « Nous exportons aujourd’hui environ 50 % de nos vélos. Notre volonté est de progresser sur la zone Europe et au delà. On commercialise en Amérique du Nord : Canada surtout, Etats-Unis, Australie, Nouvelle-Zélande. »