Jérôme Jan au milieu de ses joueurs

Pour la première fois de son histoire, l’AS Gérardmer Volley va disputer le Final Four de la Coupe de France fédérale, face à trois autres formations de N3, ce week-end, à Agde. Entretien avec l’homme à tout faire du club, Jérôme Jan.

Jérôme Jan, commençons par évoquer la saison de l’équipe première qui vient de s’achever en Nationale 3. Quel bilan en tirez-vous ?

Jérôme Jan – Le bilan est positif. On a commencé avec une équipe largement remaniée et en cours de saison on a dû composer avec des blessures et des absences. L’objectif de début de saison était de finir dans le Top 5, il a été atteint.

Et la cerise sur le gâteau, c’est ce Final Four de Coupe de France qui se profile…

J. J. – La coupe c’est du bonus depuis le début. Ça nous a permis de tester des choses et d’intégrer des jeunes. Le Final Four nous permet de garder une dynamique à l’entraînement et c’est l’occasion de faire parler du club. On aurait aimé l’organiser pour notre public, très présent en quart de finale contre Paris Camou.

Avez-vous le sentiment que le club a passé un cap ces derniers temps ?

J. J. – Oui. On a des générations qui tournent bien, des jeunes en sélections et au Pôle espoir, une section féminine. On reste malgré tout un petit club, un club formateur et les meilleurs sont amenés à partir pour évoluer plus haut. On sait déjà qu’on aura des départs à l’intersaison, notamment Théo Durand notre libéro.

Vous êtes à la fois président, entraîneur, joueur et arbitre à l’ASG et accessoirement professeur de sport. Pas trop dur de tout concilier ?

J. J. – De temps en temps j’aimerais qu’il y ait un 3e jour dans le week-end (rires). Mais je ne suis pas seul, les bénévoles sont nombreux et investis. À la base je suis plus joueur et entraineur, éducateur dans l’âme, mon délire c’est le gymnase. Président, je le fais par nécessité. Je suis toujours prêt à m’investir.

Tout comme votre fils Loïc, qui est arbitre, éducateur et qui joue désormais en équipe première avec vous…

J. J. – Oui. Il n’a que 17 ans mais il joue avec nous depuis le début de l’année civile. Ce n’est pas toujours évident de mettre le curseur au bon endroit mais ça se construit. Et chez nous, le volley c’est une affaire de famille puisque ma femme et ma fille jouent également au club.

Le programme (voir le lien) :

Samedi 18 mai 17 h : Montpellier – Agde  /  20 h : Gérardmer – Laval

Dimanche 19 mai 11 h : finale 3e – 4e   /   14 h : finale

Épinal face à trois cadors en Coupe de France amateur

En Coupe de France amateur, réservée aux formations d’Elite et de N2, Épinal, s’est également qualifié pour le Final Four, qui aura lieu à Lyon, aux mêmes dates. L’occasion pour les hommes de François Mérel, qui ont remporté les playdowns d’Elite, de s’offrir pourquoi pas une belle consécration en déjouant les pronostics. Ils auront fort en effet fort à faire face à trois équipes qui ont terminé sur le podium des playoffs. En demi-finale, samedi 18 mai à 17 h, le SAS affrontera Amiens.

Voir le programme complet