Dans un peu plus de 6 mois, des milliers de campings cars et de caravanes déferleront sur Epinal. Après Saint-Dié-des-Vosges en 1972 et Neufchâteau en 1977, Epinal a été choisi pour accueillir la 80e semaine fédérale internationale de cyclotourisme au mois d’août prochain. Un événement de grande ampleur qui se prépare largement en amont. Les inscriptions sont lancées. On fait le point avec Jean-Claude Augay, président de la commission d’organisation.

L’ÉVÉNEMENT

« C’est un événement exceptionnel, Epinal et les Vosges vont connaître une situation très particulière pendant une dizaine de jours », s’enthousiasme Jean-Claude Augay. Le nombre de participants pourrait atteindre, voire dépasser les
12 000, sans compter les inscriptions à la journée. « L’an dernier en Normandie ils étaient 10 000 mais nous espérons un résultat plus proche de celui d’Albi en 2015 (13 500 inscrits). Le département est attractif ».

LES PARCOURS

Le département sera visité du nord au sud et d’est en ouest. Sept secteurs différents, de plaine ou de montagne, ont été identifiés et trois à six parcours seront proposés chaque jour. « Il y en a pour tous les goûts et niveaux. On a fait quelques petits aménagements : le mercredi par exemple à travers les Vosges saônoises, on a ajouté un passage par Raon-aux-Bois et le col ».

EXCURSIONS & RANDONNÉES

Chaque jour, des excursions et des randonnées seront organisées. « Par exemple, le mercredi et le vendredi, on propose aux gens de partir pour la journée vers Bussang : visite du théâtre le matin, déjeuner au Rouge Gazon le midi et spectacle l’après-midi », explique Jean-Claude Augay. Il y aura également les cyclos découvertes avec visites d’un ou plusieurs sites et des sorties VTT. Et tous les soirs, ceux qui le souhaitent seront acheminés à la forteresse de Châtel, pour une visite à la torche et un repas médiéval avec animations d’époque.

« L’événement de l’année dans les Vosges »

LE BUDGET

Le budget global se monte à environ 1,7 million d’euros. « Le Comité départemental a la charge de l’organisation. Les clubs nous ont prêté de l’argent, la Ligue de Lorraine également, ainsi que le Codep de la Meuse, la Fédération et nous avons des subventions des collectivités (ville, département et région) ».

LE PUBLIC

Pour participer, il faut être licencié à la FFCT. La moyenne d’âge est relativement élevée : autour de 60 ans. « Certains font 200 kilomètres chaque jour, d’autres 50. Certains viennent sur une journée, visitent et repartent. La plupart font la semaine ». Et les étrangers répondent toujours présent  : « les plus nombreux sont les Anglais, on aura aussi des Belges, des Allemands, des Suisses. Notre situation géographique est assez favorable ».

L’HÉBERGEMENT

Un camping fédéral sera mis en place à Dogneville. Certains gèrent eux-mêmes leur hébergement. D’autres seront logés chez l’habitant. « On continue nos prospections, on a 700 chambres disponibles, il nous en faudrait presque le double et je pense qu’on les aura », assure Jean-Claude Augay. Les derniers seront logés dans les internats des lycées ou en chambres universitaires.

LES BÉNÉVOLES

« On est toujours à la recherche de bénévoles, on en a 600 actuellement, il nous en faut le double pour le temps de la semaine », explique Jean-Claude Augay. Actuellement ils sont une cinquantaine à plancher. A partir de mi janvier, 5-6 personnes vont travailler tous les jours dans des bureaux provisoires aménagés dans les locaux de l’ancien Lidl, qui ont été officiellement inaugurés samedi 27 janvier. 

L’IMPACT ÉCONOMIQUE

Un événement qui draine autant de monde a forcément un impact économique. « Certains cyclotouristes arrivent plus tôt. Ils vont vivre sur Epinal le soir. Sur les parcours, ils s’arrêtent aussi dans la ville donc c’est tout bénéfice pour les commerçants. Certains nous ont avoué avoir fait
6 mois de leur chiffre d’affaires pendant la semaine ». Et les cyclotouristes auront peut-être envie de revenir.

INFOS PRATIQUES

Du dimanche 5 au dimanche 12 août

Cérémonie d’ouverture et de clôture : stade de la Colombière

Village fédéral (restauration et kilomètre zéro) : Centre des Congrès

Camping fédéral : Aérodrome de Dogneville

Retrait des dossiers : La Haye le Doyen, Golbey

Sf2018.ffct.org