Auteur d’un début de saison compliqué, l’IC Epinal, qui visait le top 4 en fin de saison, est d’ores et déjà contraint de revoir ses prétentions à la baisse.

Les Dauphins pointent actuellement à la 9e place, avec un bilan équilibré de 8 victoires pour 8 défaites, mais insuffisant pour envisager le podium.

 » Nous payons notre mauvais début de saison, o? nous avons malgré tout su nous imposer contre de grosses cylindrés. L’inconstance de l’équipe nous empêche de jouer à notre vraie place. Nos derniers matchs le reflètent bien puisque nous réussissons un gros match à Grenoble (victoire 5-4) avant de nous écrouler à domicile face aux mêmes Grenoblois quatre jours plus tard (7-2) « , constate le manager général de l’équipe, Anthony Maurice.

Relégué à 8 points de Briançon (4e), les hommes de Santino Pellegrino veulent malgré tout accrocher le meilleur classement possible pour éviter de tomber contre une grosse équipe au premier tour des playoffs.

 » L’an dernier, nous avions réussi une très bonne saison régulière en finissant 6es. Malheureusement, nous sommes tombés sur Strasbourg, le futur finaliste surprise. Cette année, la 5e place reste accessible et je crois que les joueurs ont suffisamment de talent et de cohésion pour l’obtenir. Cela nous placerait dans des conditions idéales pour passer ce premier des playoffs, l’un de nos objectifs cette saison « , note Anthony Maurice.

Mais pour remplir le contrat, Toby Lafrance et ses coéquipiers doivent réussir un petit exploit dès ce soir (mardi 17 janvier) sur la glace de Chamonix (2e).  » Nous avions réussi à accrocher les Hauts-Savoyards dans notre patinoire au match aller (6-3) et je suis persuadé que nous sommes capables de ramener quelques chose de là-bas « . Les Dauphins recevront ensuite Neuilly-sur-Marne, dernier de Ligue Magnus, samedi 21 janvier, à 17h45, à la patinoire de Poissompré.  » Un match à ne pas perdre devant nos supporters après les derniers matchs décevants, ajoute le manager. De plus, ça ferait tache de perdre contre les derniers « .