A l'image de ce duel entre Pardal et Sackho, les débats ont été âpres ce samedi entre Épinal et Créteil
© CT

10 points. C’est l’écart qui séparait le leader Créteil, d’Épinal, avant la rencontre opposant les deux équipes ce samedi à la Colombière. Au terme de ce match, c’est le statu quo.

L’épouvantail du groupe D de National 2, l’US Créteil-Lusitanos, qui évoluait en Ligue 2 il n’y a encore pas si longtemps, se présentait dans la Cité des Images en position de force, invaincu en 2019 et avec seulement 12 petits buts encaissés depuis le début de la saison.

En face, Xavier Collin pouvait compter sur l’ensemble de son effectif et comptait bien tout mettre en oeuvre pour faire chuter le leader et se rapprocher du podium.

Le match

Sous le soleil, mais avec un vent fort et frais, le 11 spinalien entamait parfaitement la rencontre, jouant haut et pressant le porteur de balle cristolien. Ismaël Gace et ses partenaires ouvraient logiquement la marque à la 12e minute par Krasso, auteur d’une frappe limpide et rectiligne à un peu plus de 20 mètres des buts suite à un renvoi dans l’axe de la défense cristolienne (1-0).

Le SAS ne gardera l’avantage que 9 minutes : suite à un corner spinalien, Baptista, lancé dans une contre-attaque éclair, se jouait de Labhiri et était stoppé dans la surface par Mazzei. L’arbitre désignait le point de penalty et dégainait un carton rouge à l’endroit du latéral brésilien avant de se raviser. Ras remettait son équipe à hauteur malgré le plongeon du bon côté d’Idir (21e, 1-1).

Epinal ne se décourageait pas et gardait l’emprise sur le match, se procurant plusieurs situations intéressantes, mais Sackho n’attrapait pas le cadre sur coup-franc et perdait son duel face au portier adverse Véron (40e). Le score ne bougeait pas jusqu’à la pause.

Au retour des vestiaires, le SAS appuyait encore sur l’accélérateur et confisquait le ballon, se procurant une double occasion non convertie par Krasso et Tango (60e). En face, Créteil se contentait de subir et allait bénéficier d’une décision plus que sévère de l’arbitre qui expulsait Krasso sur un contact a priori anodin(67e). A 10, les Spinaliens continuaient de se montrer entreprenants, faisant passer quelques frayeurs à l’ensemble visiteur.

Les esprits s’échauffaient quelque peu, et Xavier Collin, un peu trop véhément, était envoyé en tribunes par le référé, quelques minutes après que la même sanction avait été décidée envers le remplaçant Jérémy Colin. A quelques minutes de la fin, Mazzei se faisait à son tour exclure. A 9, les Spinaliens s’arc-boutaient sur le but et parvenaient à conserver le point du nul, malgré une ultime énorme occasion pour Créteil.

Le classement

Avec ce 8e match nul, Épinal grimpe provisoirement à la 5e place du classement, toujours à 10 points du leader Créteil et à 4 points de Lille 2 et Sainte-Geneviève qui complètent le podium. Il reste 9 matches au SAS pour assurer le maintien et tenter de s’inviter dans le Top 3. Les prochains matches face à des équipes de haut de tableau seront décisifs : déplacement à Croix le 23 mars, déplacement à Schiltigheim le 5 avril et réception de Sainte-Geneviève le 13 avril.

La réaction du défenseur spinalien Paul Léonard :

Le SAS Football Epinal Officiel finit à 9 mais tient tête au leader de son groupe de N2 US Créteil Lusitanos (1-1). Réaction du défenseur Paul Léonard. Compte rendu complet à suivre sur notre site.

Publiée par 100% Vosges sur Samedi 16 mars 2019

 

La galerie photos :

 

La feuille de match :