Raymond Poulidor avait accepté de répondre à nos questions lors de l'étape déodatienne du Tour de France 2019.
© Jordane Rommevaux

L’une des figures emblématiques du cyclisme français vient de s’éteindre. Raymond Poulidor, surnommé l’éternel second du fait de ses nombreux podiums décrochés sur le Tour de France (8 entre 1962 et 1976) sans jamais avoir obtenu de victoire finale, ni même avoir porté le maillot jaune, vient de mourir à Saint-Léonard-de-Noblat (Limousin) à l’âge de 83 ans.

Véritable légende du cyclisme, éternel rival Jacques Anquetil (cinq fois vainqueur de la Grande Boucle), « Poupou » comme il était surnommé affectueusement par le public, possède l’un des plus beaux palmarès du cyclisme français puisqu’il compte « un Tour d’Espagne 1964, deux classiques avec Milan-San Remo (1961) et la Flèche wallonne (1963), réalisa le doublé à Paris-Nice (1972 et 1973) et au Dauphiné (1966 et 1969). À quoi on pourrait ajouter le maillot tricolore endossé après le Championnat 1961 et ses sept victoires d’étape au Tour », comme le rappellent nos confrères du quotidien L’Équipe.

Présent sur le Tour de France 2019, à son passage à Saint-Dié-des-Vosges, Raymond Poulidor avait accepté de répondre à nos questions.

Le Tour de France à Saint-Dié-des-Vosges – Raymond Poulidor nous confie son pronostique sur les étapes vosgiennes !

Publiée par 100% Vosges sur Mercredi 10 juillet 2019