Massé Doumbé et le GET Vosges s'inclinent contre Challans.
© Jordane Rommevaux
« On est toujours meilleurs dos au mur ». Une phrase à méditer pour Laurent Mathis et ses joueurs du GET Vosges, après la contre-performance vosgienne contre l’équipe vendéenne de Challans (56-62), ce samedi 11 février, dans un match extrêmement défensif. Une rencontre où les basketteurs golbéo-spinalo-thaonnais ont enchaîné les mauvais choix offensifs mais qu’ils auraient pu remporter avec un réveil plus précoce.
Le match
Malgré un début de match correct, qui voyait le GET Vosges prendre les choses en main logiquement, face à cet adversaire prenable (7-6, 4e), c’est Challans qui passait en tête (8-10, 5e) et montrait qu’il fallait compter sur elle. Si la fin du premier quart-temps était équilibrée, c’était pourtant les visiteurs qui prenaient le large (17-21).
Sur la dynamique de la fin de la dernière période, Challans se donnait de l’air et frappait un grand coup en neutralisant Epinal pendant 4 minutes (17-30). Une période d’inefficacité offensive incroyable pour une équipe qui vise les playoffs. Si le GET Vosges se reprenait en fin de mi-temps, ce sont les visiteurs qui dominaient largement la partie (23-39).
De retour des vestiaires, le message du coach Laurent Mathis était clair : « ne plus tergiverser contre cet adversaire qui n’a rien à perdre ». Et en 5 minutes, le GET Vosges réussira en partie son retour (32-41) mais rien ne semblait permettre aux Golbéens de menacer Challans. Et c’est avec 12 points d’avance que les visiteurs abordaient l’ultime quart-temps (34-46).
Une avance suffisante pour s’assurer la victoire ? Pas sûr car les Spinaliens ont des ressources. Et le réveil local aura lieu. Si les 5 premières minutes permettaient aux locaux de scotcher l’attaque adverse (47-51, 35e). C’est dans le money-time que le GET Vosges réussira son retour dans le jeu (51-51, 36e). Et, grâce à plusieurs shoots primés de Massé Doumbé (8 points, 7 rebonds) ou Steven Ricard (11 points, 3 rebonds), les locaux reprendront l’avantage (56-54, 38e). Mais, Challans jouera parfaitement le coup et réussira à scorer au bon moment pour s’offrir la victoire (56-62).
L’analyse
Laurent Mathis, coach du GET Vosges : « Ce n’est pas qu’un match défensif car nous avons subit en attaque, comme en défense. On revient en fin de match mais ce n’était qu’une demi-surprise car je savais que Challans allait finit par payer son gros début de match. Le problème est que nous n’avons pas mis assez d’énergie, dès le départ. Nous nous somme certainement cramé après la rencontre chez le leader, du milieu de semaine, qui a été lourd en intensité comme en émotions, puisque nous sommes passés proches de la victoire (défaite 70-63). Nous n’avons pas été assez bons en attaque et nous n’avons pas été suffisamment décisifs dès le départ. Le problème est que nous finissons la semaine par 2 défaites alors que nous passons proches de la victoire, à chaque fois. Ce n’est pas une défaite dramatique mais je pense à nos prochains matchs qui risquent d’être aussi difficiles contre Rueil ou Vitré, qui ont besoin de points ».